« Feu au train » de Sonia Traumsen, chronique

FeuAuTrain

 

Présentation :

En partance pour Genève, Sonia rencontre un joli monsieur qui lui fait une proposition pour le moins indécente : de nos jours, est-ce encore possible de faire ça dans un train ? Bien sûr en pratique la question ne se pose pas vraiment ainsi, même si la réponse peut être un authentique témoignage.

Avis (5 étoiles) : De l’érotisme-hard, qualité la belle rouge !

Voici une auteure trop peu reconnue à l’intellect hors-norme, qui justement par ce côté, peut faire penser à Stella Tanegra (voir chronique par ailleurs). Il s’agit ici d’une nouvelle mais son œuvre bible « Sonia, genèse d’une garce » est un monstrueux pavé de qualité (dans les 800 pages) si je puis dire. Malheureusement, s’il fut un temps disponible en lecture libre, il ne l’est plus ou plutôt il l’est mais par morceaux que le lecteur vraiment astucieux pourra assembler, et il n’est pas non plus encore publié sur des sites de téléchargement. J’émets ici le  vif souhait qu’il le soit bientôt.

Bref, voici mon commentaire de « Feu au train » (qu’on trouvera sans peine sur Amazon notamment) :
C’est ici de l’érotisme de qualité supérieure qu’on nous propose. Un séisme dans l’érotisme sur le plan du style.
Sonia est une belle suédoise qui subit dans le train pour Genève les plus délicieux et torturants outrages d’un monsieur de la quarantaine, parfait inconnu mais au savoir-faire sans conteste. Une Suissesse viendra se mêler au jeu.
Le rouge monte aux joues de notre narratrice mais aussi à ses fesses.
Descriptions érotiques, émois, humour pince sans rire sont au rendez-vous de cette délicieuse nouvelle écrite par une Suédoise de talent !
On découvre une Sonia soumise, petite fille devant le monsieur, et qui en vient à bredouiller devant tant d’impudence et de gestes osés.
Si la couverture peut paraître presque sage, ne vous y fiez pas trop !

PS : Sonia Traumsen doit être la seule auteur érotique on the world à utiliser le subjonctif plus que parfait et imparfait.
Un exemple délicieux ici :
« J’eusse aimé qu’elle m’embrassât de ses lèvres natures, mais j’étais fascinée par l’idée du priape qui s’apprêtait à m’engrosser. »

Un délice de lecture, vraiment !

Une autre !

Voilà et si vous désirez découvrir l’ensemble de ces œuvres pour la plupart en lecture libre et gratuite, c’est par ici :

Sonia Traumsen sous toutes ses coutures

Publicités
Publié dans Atramenta, érotique, chronique, e-book, Livres, Non classé, nouvelle | Tagué , , | 1 commentaire

« Dragon rouge », gratuit jusqu’au 2 janvier

dragonRouge
Présentation :

Nuit de Noël, nuit magique, nuit torride. Paul passe un noël solitaire et sa femme, une brune piquante et incandescente, lui manque terriblement.
Pourtant elle lui a réservé un cadeau pour le moins extraordinaire qui devrait le combler au-delà de ses rêves les plus fous.

Pour le télécharger, c’est ici :
Dragon rouge

 

 

Publié dans érotique, e-book, Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

« Hôpital de Montjoie », Sylvain Scapa, chronique

41Fonol0uJL

Présentation :

L’univers hospitalier (pour commencer ! )

Sous un aspect anodin… on y trouve : trafic d’organes, luttes pour le pouvoir, entres autres. Erreurs médicales…
Une enquête policière, informatique, médicale, coups fourrés… Des laboratoires de recherche aux pratiques un peu spéciales…
L’âme existe-t-elle ?
Lutte contre une épidémie Africaine…
Magouilles financières, labos de génétique corrompus,destruction d’un pays, la totale en fait !

Une série incroyable. Mélange de Thriller, psychiatrie, enquêtes, voyages dans l’esprit… Vous en sortirez avec le sourire, espérons-le !

Un bon pavé à déguster lentement, car la richesse des personnage est adaptée aux descriptions minutieuses et à la gastronomie…
Bonne lecture.

 

Avis (4 étoiles) :

Dès les premières pages, nous voici plongés dans l’univers d’un hôpital de psychiatrie grâce à Ambre, une infirmière très intelligente à l’élégance aussi bien de cœur que physique ce qui permet au passage au passage de présenter Ludwig et de dire son admiration pour lui.
Ce qui frappe, c’est la profusion des détails même anodins qui rendent le récit très vivant un peu comme si on était dans la tête des différents personnages.
Ludwig est un psy qui a beaucoup d’empathie pour ses patients.
Beaucoup de chaleur humaine transparaît dans l’écriture. On devine que l’auteur doit être aussi humaniste que ces deux héros, Ludwig et Ambre.
Ludwig découvre bientôt des effets secondaires d’une nouvelle machine qui est censé soigner des patients mais qui en fait peut provoquer des suicides. Le début de l’intrigue commence ainsi et Ludwig et Ambre forme un joli duo plein de charme comme on peut en voir dans certaines séries policières (Bones, Castle, les dessous de Palm Beach ^^).
Et Sylvain Scapa va pouvoir dresser ainsi le portrait de méchants très subtils….
C’est en fait un bon bouquin fleuve qui peut animer des heures de lecture. Et je l’aime pour ça.
Ceux qui s’intéressent à la psychologie seront servis aussi. Donc un livre enrichissant à plus d’un titre.

Avertissement (rappel) : Il s’agit de chroniques qui ne se veulent pas des vérités absolues mais l’expression d’un ressenti plus ou moins argumenté  et en cela se rapproche plus d’un commentaire, je pense. Je mettrai en lumière uniquement des œuvres qui m’ont plu.

Pour la notation (calquée sur celle d’Amazon) et pour qu’on comprenne bien mon échelle de valeurs, « La carte et le territoire » de Houellebecq c’est 5 étoiles, cela veut dire que 4 étoiles c’est très bien et 3 étoiles, c’est déjà pas mal. Rares sont donc mes 5 étoiles !

 

 

Publié dans chronique, e-book, Livres, Non classé | Tagué , | Laisser un commentaire

« Hellixir », téléchargeable sur toutes les plateformes

Présentation :

« Le vice et la vertu font le quotidien de Paul, bel homme au statut social enviable. À l’orée de ses quarante ans, il ne supporte plus ses vieux habits de Casanova compulsif, cynique et manipulateur. Après une succession de remises en causes, il se met en quête du grand Amour sur les suggestions bienveillantes de sa psy Aude, au charme aristocratique. »

HellixirCouvSuzanne(1)

Ce sont les lectrices et lecteurs qui en parlent le mieux 🙂 :
« L’érotisme dans cette histoire est bien présent. Enivrantes et exaltantes, ces scènes ne sont pas répétitifs, chaque instant est différent et c’est ce qui a fait que je n’ai pas perdu une miette du roman. Je l’ai dévoré!
Mais ce qui m’a vraiment plu c’est de voir ces personnages aux tendances plutôt libertine, partir à la recherche de l’amour… cherchant une rédemption qui fera prendre un autre sens à leurs vies.

Lisant surtout des romances écrites par des femmes, c’est toujours intéressant de découvrir un homme se lancer dans l’écriture d’une histoire de ce genre littéraire. Souvent ça passe où sa casse, soit on aime soit on aime pas. Hé bien là c’est passé tout seul, j’ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture. La plume de l’auteur est sensuelle et captivante. Il nous plonge dans les pensées de son personnage dont la vie va prendre un tournant surprenant tout ça à cause d’une jeune femme à la sexualité et à la sensualité débordante. »  Kelly G.

fe3e34bcb21b1e4c49bd6570ce2e5435--reading-is-sexy-woman-reading

« Je ne souhaite pas déflorer le sujet, sachez simplement qu’elle (la fin) est surprenante et intelligente. Rien que pour cela, vous pouvez acheter ce texte (Kindle ou papier).
Cette suite enfin, en Do biaise majeur, est prenante. Envoutante. Elle vous incitera peut être à méditer, sur l’Amour… Émouvante aussi !
Alors, n’attendez pas trop… Vous pouvez prendre ce texte, véritable voyage initiatique… »
Sylvain S.

f4415ac006c44cdf6628c904d02bfb97--reading-is-sexy-love-reading.jpg

 » les dangers sont de toutes parts… Et pourtant et si tous les opposent c’est une rencontre décisive qui va à jamais bouleverser leur vie… Un coup de tête ? Un réel coup de foudre ? A quel destin leur idylle est-il voué ? Plongez dans cette histoire fascinante … c’est pour moi un joli coup de cœur spirituel et culturel… d’une sensualité débordante, d’un érotisme brulant pour une intrigue palpitante et un final déroutant … le tout sous l’égide de la plume émoustillante et charnelle de Jean baptiste messier toute masculine… Il sait nous mettre en émoi… et ce, sans tabous :p » Valérie L.

6e2d8a1c55f5d75fe9116cb3c0dd96cc--reading-in-bed-reading-is-sexy

L’ebook est téléchargeable sur toutes les plateformes (Amazon.fr, la fnac, kobo, immateriel, carrefour, etc.) :
Hellixir

Il est aussi disponible aussi en version papier sur Amazon :

Hellixir, version papier

 

Publié dans érotique, e-book, Livres, Non classé, sexe et spiritualité | Tagué , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Cadeau de Noël, recueil « sensualité », gratuit du 22 au 26 décembre

Un recueil  de 2 nouvelles tout en sensualité illustrées avec de belles photos.

Photo de couverture : le génial Laurent Kacé 🙂

Présentation :

Recueil de deux nouvelles érotiques et toutes en sensualité, interdites aux moins de 18 ans : « Le salon de massage » et « La caresse sur les fesses ».

Des instants douceur et volupté.

Pour se le procurer, c’est ici, bonne lecture et joyeux Noël !

Sensualité

Publié dans érotique, e-book, Non classé | Tagué , , | Laisser un commentaire

« Sexe primé » de Stella Tanagra (chronique)

Présentation :

Des corps se mélangent et se perdent, d’autres s’adonnent à des étreintes trop soutenues… Aussi roses que noires, les pulsions (in)humaines qui s’expriment dans ces dix nouvelles sont dangereusement excitantes. Chaque page tournée dévoile des transgressions sexuelles et des désirs interdits qui se croisent et s’entrechoquent au fil des lignes dans la décadence de fantasmes indicibles. Passages à l’acte déraisonnables, pulsions morbides ou vices obsédants… Les désirs s’expriment mais à quel prix le sexe prime ?

Mon avis (5 étoiles) :

Ce livre « Sexe primé » est dans la droite ligne de « Sexe cité ». Ce qui n’est pas étonnant vu son titre.
C’est donc un mets de gourmets où l’on retrouve le style particulier de Stella Tanagra.
Stella joue sur la langue et nous égare dans ses méandres textuels et intellectuels d’où sourd un malaise empli de violence potentielle ou d’érotisme au détour de nouvelles.
C’est une sorte de Lautréamont intellectualisé et pervers. Un torrent de mots riches en allitération et images connotées érotiquement qui nous emmène et nous immerge.
Stella nous voile le fond le plus trash sous des ornements de mots kaléidoscopiques, lustre les mots qui provoquent mille suppositions sur l’un des sens des nouvelles dans lesquels le lecteur éperdu s’abîme.
Pour parler des nouvelles qui m’ont frappé, « Océane » est suffocante à plus d’un titre et dépasse de très loin les limites de la bien-séance ^^.
« Sans sortir » est une nouvelle très intrigante, érotique dont la chute est bien perverse.
« Scènes de crimes » est une nouvelle qui peut provoquer bien des malentendus à tel point que l’auteure a cru bon d’expliciter la chute. C’était superflu mais je comprends qu’elle le fasse, sinon bonjour la polémique. En tous cas, la chute oblige le lecteur consentant et content à relire la nouvelle et l’emploi des métaphores.
Enfin « Ma chair et tendre », est une nouvelle dont la chute surprenante m’a arraché un éclat de rire.
En fait presque toutes les nouvelles m’ont marqué. 🙂

Au total un très bon recueil qui sort du lot. Pour ceux qui aiment la littérature, la perversité endiablée, les jeux d’esprit, de mots et de vilains, c’est parfait.

Par contre, je me demande si avec une telle recherche artistique, Stella pourrait mener à bien un roman. J’ai des doutes mais peut-être un prochain livre me démentira. C’est tout le mal que je me souhaite.

Avertissement (rappel) : Il s’agit de chroniques qui ne se veulent pas des vérités absolues mais l’expression d’un ressenti plus ou moins argumenté  et en cela se rapproche plus d’un commentaire, je pense. Je mettrai en lumière uniquement des œuvres qui m’ont plu.

Voici ma petite chronique. Pour la notation (calquée sur celle d’Amazon) et pour qu’on comprenne bien mon échelle de valeurs, « La carte et le territoire » de Houellebecq c’est 5 étoiles, cela veut dire que 4 étoiles c’est très bien et 3 étoiles, c’est déjà pas mal. Rares sont donc mes 5 étoiles !

Publié dans érotique, chronique, e-book | Tagué , , | 3 commentaires

Chronique de « Publicité pour adultes T1 » de Sara Greem

SaraGreem

Présentation :
« Jeune cadre formaté par le milieu rigide de la banque, Ian Riley devient le directeur des ressources humaines d’une prestigieuse agence de publicité, Russell & Buzz. C’est pour lui un séisme complet, car cet univers déstructuré et libertaire est aux antipodes de celui de la banque : c’est le règne du sexe, des cônes et des rails de poudre. Ian parvient à s’y insérer tout en convoitant Terry, jolie stagiaire qui refuse d’en adopter les coutumes. Mais peu à peu, le rideau des apparences se déchire et Ian comprend pour quelles raisons il a été recruté.  »

Mon avis (4 étoiles) :

Tout d’abord, je dois dire que je ne suis pas un amateur de romances loin s’en faut. Donc j’avais une certaine appréhension avant de lire ce livre.
Et je dois dire que je fus d’abord charmé par la qualité de plume de notre auteure puis par l’atmosphère trash et déjanté de l’univers de cette maison de publicité.
C’est la débauche totale et ça réalise presque une catharsis de nos fantasmes les plus inavouables. ^^
Ian qui paraît un peu coincé mais qui visiblement traîne un lourd passé est secondé par son ami Paul (tiens, tiens un prénom qui m’est bien familier) expert en dragues et libertinage.
Paradoxalement, Ian après de multiples avances et sous cocktail de drogues finira de succomber aux avance d’un collègue très insistant. Et je dois avouer que la scène est tellement bien décrite que ça m’a bien stimulé à mon grand étonnement. Sara Greem sait parfaitement faire monter notre thermostat dans les scènes de sexe. C’est le pied. 🙂
Bon, mais Ian est amoureux en même temps d’une jeune femme qui semble bien sous tous rapports (sans mauvais jeu de mots). Il cache donc son côté pervers et inavouable à sa belle. L’intrigue est donc posé. A vous de lire pour connaître la suite. ^^
En fait c’est que j’ai aimé aussi, c’est que même si l’univers décrit de la pub ressemble à un lupanar, il n’en demeure pas moins crédible et c’est ce qui rend l’écrit efficace.
Le seul petit bémol que j’émets, c’est que Ian, le héros principal donc, dans sa manière de penser me paraît un peu efféminé. Il est parfois d’une sensibilité qui fleure la sensiblerie et en cela, c’est peut-être que la femme auteure n’a pu totalement s’absorber dans l’homme narrateur. Mais bon c’est vraiment un petit bémol.

Avertissement (rappel) : Il s’agit de chroniques qui ne se veulent pas des vérités absolues mais l’expression d’un ressenti plus ou moins argumenté  et en cela se rapproche plus d’un commentaire, je pense. Je mettrai en lumière uniquement des œuvres qui m’ont plu.

Voici ma petite chronique. Pour la notation (calquée sur celle d’Amazon) et pour qu’on comprenne bien mon échelle de valeurs, « La carte et le territoire » de Houellebecq c’est 5 étoiles, cela veut dire que 4 étoiles c’est très bien et 3 étoiles, c’est déjà pas mal. Rares sont donc mes 5 étoiles !

 

 

Publié dans érotique, chronique, Livres, Non classé | Tagué , | Laisser un commentaire