Le mythe américain de l’explosion

Avez vous remarqué ?
 
Avez vous remarqué la place qu’occupe les explosions dans les films américains ? quand il y a des méchants, la meilleure façon d’en terminer, c’est encore une bonne explosion ! On imagine dans Maigret, une explosion bien pétaradante pour clore le scénario… vraiment ça serait jugé… ridicule et simpliste.
 
C’est comme dans la guerre des étoiles avec la lutte du Bien et du mal… bien sûr l’étoile noire finit par exploser
 
Dans la mythologie grecque, il y a l’histoire du noeud gordien, c’est un noeud bien noir et horrible très compliqué à défaire. Le héros est bien embêté pour défaire le noeud, ça semble infaisable, alors il prend son épée et le coupe. L’explosion pour les américains c’est un peu ça. Plutôt que chercher à comprendre une situation qui les dépasse, ils préfèrent faire tout exploser….
 
Tout détruire et espèrer que tout se passera bien ensuite…
 
Curieusement, parfois les choses leur reviennent dans la figure…
 
Bien sûr, si ce que je dis vous rappelle quelque chose, c’est une stricte coïncidence.
Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans explosion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s