Ta dictature

Cunégonde et Roméo

Roméo observait avec ennui un
saucisson, figure qui ne suscitait plus l’intérêt de (hum !) personne. Ce
saucisson était composé de 5 hommes et une femme. Un homme et une femme
s’étaient accouplés, puis pour former la chaîne, les partenaires s’étaient
enc…astrés de chaque côté du couple. Roméo observait la position avec une
rigueur toute clinique. Les 2 hommes aux extrémités de la chaîne avaient
manipulé leur anneau anti-G et la chaîne s’élevait, unie par la tension du
désir…. Le but était soit de rester le plus longtemps en l’air, soit
d’accrocher le plus grand nombre de partenaires. Heureusement cette figure
était prohibée : songez aux personnes qui se trouvait sous la chaîne
lorsque (hélas, c’est inéluctable) la chaîne se désunissait ! L’attention
de Roméo fut attirée par deux femmes qui s’agitaient frénétiquement. La plus
belle jouait la comédie, pensa t’il. Ses mimiques et ses gestes étaient trop
accentués.

« oh oui ! fais moi
exploser Aline ! »

la main d’Aline s’y enfourna.
AAAAAAH l’orgasme !

la plus belle était retombée
comme un pantin désarticulée, mimant la jouissance la plus…. cosmique. Roméo
fut pris de sympathie, voire de compassion, pour cette déesse qui masquait
ainsi son désespoir. Masque qui ne le trompait absolument pas.

Aline mouillait comme une
fontaine. Je m’abreuvais à sa source à grands coups de langue. Je commençai à
être prise de tremblements d’excitation….

« créature divine, plus
n’est besoin de jouer la comédie, je vous ai compris. »

Superbe tirade Roméo !

« sale pervers, tu veux
peut-être m’embrocher comme un morceau de viande ! »

Roméo fut plongé dans un abîme
d’interrogation. Se serait-il mépris ?

Il faut dire que les rapports
hommes-femmes, n’ayant plus d’utilité dans la cité des immortels, étaient
considérés comme déviants. Les immortels ne procréaient pas.

Il partit et erra dans les rues
de la cité des immortels et il s’interrogea. Quand il repassa devant la maison
de désennuiement, il vit la blonde platinée qu’il avait importunée. Celle-ci
commençait de s’élever. Sans raison particulière mais poussé par une intention
non encore définie, Roméo décida de la suivre, pensait-il discrètement.

« putain, y a encore ce
petit vicieux qui me suit. Il arrive pas à se trouver un Jules ? Il se
rabat sur les gonzesses ?…. pourtant, il est pas moche…. Enfin j’arrive
à la maison ! »

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s