Rêves et rêveries

III

 

 

A l’école de commerce, les compétiteurs étaient bien
habillés. La plupart des garçons portaient costard-cravate et les filles des
tenues très seyantes. René se sentait un peu ridicule, en tous cas mal à l’aise.

Il lia conversation avec un garçon qui passait avant lui,
puis en vint à la question qui le préoccupait :

« T’es vachement bien habillé…

         
ouah, c’est le fût et le costard de mon père, j’aurais
bien mis un jean, je serais plus à l’aise… »

Un peu rasséréné, René continua à parler et attendit
nerveusement son tour. Un vieux monsieur, à la voix rude l’appela.

Ils rentrèrent dans le bureau. Il lui demanda si son nom
était le sien. Effectivement, il l’était. Une dame, environ la cinquantaine, d’allure
plus amicale, les rejoignit. Après quelques palabres sur l’objectif de cette
entrevue, ils débutèrent l’entretien.

Les questions étaient classiques mais abruptes :

« pourquoi voulez vous rentrer dans notre école ? »

René n’avait pour ainsi dire pas préparé cet oral et de plus
il était nerveux.

« hé bien, déglutit-il péniblement, j’ai été intéressé
par l’aspect pratique de votre école… les stages. J’ai très envie de connaître
la vie active…

         
d’après vous, à quoi vous mène cette école ?
lui demanda la femme.

         
… la gestion… j’aimerais devenir gestionnaire de
PME.

         
C’est quoi un gestionnaire ?

         
Je n’en ai qu’une vague idée, quelqu’un qui
organise et qui prévoit.

         
En fait, notre école forme surtout des
commerciaux…

         
Oh, mais le commercial m’intéresse aussi

         
Je vois » conclut le vieux monsieur.

L’assurance de René qui n’était déjà pas conséquente s’évaporait
comme rosée au soleil.

« qu’est ce qui vous intéresse dans la vie ? »

Question basique. René se sentait souvent obligé de
réfléchir profondément aux questions. Heureusement, il eut l’intelligence d’enchaîner
sur la musique, le cinéma…

Mais l’ange n’avait pas échappé aux yeux experts du vieux
bonhomme et de l’accorte dame.

Il sortit de cet oral déboussolé.

 

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Rêves et rêveries

  1. Patricia dit :

    le rythme d\’écriture se maintient… mais il me semble qu\’il manque quelque chose dans l\’histoire, alors même qu\’on en arrive au chapitre 3 : quel est le noeud central ? où veut-on en venir ? le rapport avec le titre ? j\’attends, à ce qui devient mon habitude la fin/début pour tout relire sur ILV dans l\’ordre !

  2. Jean-Baptiste dit :

    rêve, reverie, je ne crois pas que ce soit le signe d\’un récit avec une intrigue bien définie hi hi hi :-)mais il me semble qu\’il y a un fil conducteur 🙂

  3. Patricia dit :

    peut-être qu\’en reprenant tout dans l\’ordre effectivement pourra m\’apparaître la pièce manquante du puzzle hummfff…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s