Lame une nid vers le sel

 

Eléonore regarda à nouveau le passage obturé par tant de plantes. Les sentinelles voyaient ces fleurs comme des obstacles, elles les voyaient plutôt comme des encouragements. Quel est le mètre étalon qui permet de juger toute choses de la même manière ?

Elle était vêtue d’une combinaison moulante qui avait pour vertu de laisser glisser les choses sans la moindre égratignure. Son père, magicien de son état, lui en avait fait cadeau. Elle se souvint de son éducation qui lui avait appris à discerner le meilleur en toute chose, à toujours discerner l’opportunité qui se nichait dans la difficulté. Il l’avait prévenue «  Ma chérie si je t’apprends toutes ces choses, ne t’attends pas à avoir une vie facile, au contraire, j’ai toujours pensé que c’est dans le dur qu’on commence à entrevoir la vérité et à croître. » Et il souriait de son fameux sourire ensorceleur.


Elle prit donc le chemin des fleurs et se faufila avec agilité entre les branches odorantes. Soudain elle se cogna. Un immense miroir barrait le chemin, tellement propre et au reflet si pur qu’elle ne l’avait pas distingué. Ses mains effleurèrent la surface à la recherche d’éventuelles aspérités ou même d’une poignée de porte. Mais elle se doutait bien qu’en ce lieu la solution ne résidait pas en des expédients communs dignes du premier voleur venu.


Dans le miroir apparut des sortes de zombies grimaçants, et même un à la silhouette fuligineuse au dessus de son épaule. Elle tourna la tête bien vite mais ses yeux ne virent que la branche d’une glycine. Ce miroir ne montrait pas seulement la réalité matérielle. Au moment même où cette pensée la pénétra, un éclair de lumière éclaira le miroir qui commençait à être envahi de nuages sombres. Elle sourit devant cette représentation naïve d’un événement intérieur. Aussitôt un soleil parut et des oiseaux gazouillèrent. Que lui disait le miroir ?


Tout d’abord se calmer. Au moment même où elle se faisait cette réflexion, elle entendit un énorme bruit derrière elle. Une immense herse lui barrait désormais le chemin du retour. Elle remarqua alors des restes de squelettes, des fémurs et la moitié d’un crâne qui surgissaient des herbes sauvages.


Un début de cyclone commença à apparaître dans le miroir. Elle respira un grand coup et chose peu banale, elle s’assit en tailleur devant le miroir. Encore un truc de son père, quand le stress monte, souffler et s’asseoir tranquillement, se détacher, laisser passer… « Quand l’esprit ne demeure sur rien, le véritable Esprit apparaît. » Elle était curieuse de voir à quoi ressemblait le véritable Esprit.


Elle prit conscience de chaque partie de son corps, ses pieds, ses chevilles, ses mollets, ses cuisses, son ventre, son dos, ses seins, ses épaules, son cou, sa tête. Muscles après muscles, elles les faisaient se détendre tout en se concentrant sur sa respiration. Dans le miroir elle observa « l’Oeil de Dieu » qui se formait. C’était l’autre surnom de la nébuleuse de la Lyre, scientifiquement appelée M57 et qui avait pour forme une sorte d’immense œil aux couleurs irisées. Surprenant que le miroir ait choisi une telle représentation, en tous cas elle se sentait d’un calme cosmique.


Elle connaissait plusieurs sortes de miroirs magiques mais celui ci s’il lui barrait le passage, c’est donc qu’il devait servir de porte. De porte sur un autre monde… Comment imaginer la clé ? Elle se vit derrière ce miroir, le franchissant sans encombre. Les yeux mi-clos elle observa une deuxième Eléonore se former au dessus du corps, ectoplasme brillant. C’était donc cela que voulait le château. Raffiner son être tant et plus jusqu’à ce qu’elle donne le meilleur d’elle-même. Le miroir magique la voulait dans un état magique de bien être. Elle avait compris le message et se cristallisa de lumière, de pensée, de sentiment, d’intention et de volonté. Elle ferma totalement les yeux et pourtant vit. Unie. Le miroir n’était plus un obstacle mais un sentier apparut qui menait à un escalier en colimaçon. Il n’est décidément pas inutile de dévorer les vieux grimoires de son père.

 

(to be continued ;-))

 

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

66 commentaires pour Lame une nid vers le sel

  1. Jean-Baptiste dit :

    magnifique 🙂

  2. ANTINEA dit :

    le chant du coq sonnera 3 fois

  3. ANTINEA dit :

    le chaudron magique.. une belle potote à l\’intérieur… il suffit de surveiller la cuisson et de donner quelques coups de cuillères..

  4. Jean-Baptiste dit :

    bon j\’y penserai 😉

  5. ANTINEA dit :

    depuis quand met on les épines dans la composition de la confiture à la rose ? Il faut de la patience mais on utilise que la fleur ,pas la tige ni les feuilles..uniquement la tête

  6. ANTINEA dit :

    l\’amour s\’entretient comme un rosier.. A savoir si l\’on veut cueillir la fleur sans précaution.. sans prendre de gant.. ne voir que les épines et non regarder uniquement la fleur.. soit lui couper la tête pour la mettre en peau, en lambeau pour la conserver, ou couper ce qui est fané pour continuer la floraison jusqu\’à la morte saison.. laisser sur pied..

  7. ANTINEA dit :

    veut on en garder l\’essence ? le goût le parfum ? avant que tout ne se fane…

  8. ANTINEA dit :

    on sait que l\’on aime lorsque l\’on a quelqu\’un toujours en tête et que l\’on met cette personne en tête de tout..

  9. ANTINEA dit :

    ta princesse ne sait pas arrêté à ce qui semblait être un mur au regard des autres : elle a osé lever le voile…

  10. joanna12 dit :

    vu les commentaires, bravo! ps c\’est aujourd\’hui que Tu feras cuire la soupe magique dans le chaudron ? chat très gourmand!ce récit me donne la faim!

  11. Jean-Baptiste dit :

    Joanna faut aller réveiller ton prince ^^

  12. ANTINEA dit :

    bon… et comme le château est un forteresse sensée être bien gardée c\’est aussi le coeur à conquérir.. le miroir étant aussi celui de nos espoirs ou nos rêves secrets… elle y verra certainement le visage de son prince.. Autrefois pour le jour de l\’An on regardait dans le miroir pour voir soit le futur époux soit les évènements de l\’année.. miroir réset

  13. Jean-Baptiste dit :

    ta tataa Antinea même moi je compte me surprendre pour la fin ^^

  14. ANTINEA dit :

    le miroir est aussi la lame 9 le chinchilla ( kikou duchesse chat blanc). cette carte vous représente. Tout ce qui arrive vous concerne directement. conjoncture, Histoire, Aventure, Transitionc\’est aussi la lame 23 Egyptienne. Le traverser revient à vouloir pénétrer dans le monde invisible et divin. Il réunit le symbole phallique du manche ( quel maladroit) et la féminité du miroir. est ce donc un tracas ?

  15. ANTINEA dit :

    ben j\’espère bien ….c\’est une surprise pour tous..

  16. fleurindigo dit :

    surprends -moi sourire bisous fleur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s