Bouddhiste et catholique ?

Ce petit texte que j’ai écrit il y a quelques temps en réponse à une question qui m’a été posé : Peut on être catholique et bouddhiste en même temps ?
 
 

"Les deux positions semblent au départ difficilement tenables sur un plan psychologique…

Il est vrai que dans le bouddhisme, il n y a pas de dieu créateur, il n’y a pas de paradis ou d’enfer ou alors ce sont des métaphores pour décrire des états d’esprits par exemple "naraka " terme bouddhiste veut dire enfer en japonais mais désigne un état d’esprit confus, agité… Bien que dans les croyances populaires dans les pays d’Asie, ça ne semble pas être du tout des métaphores ! et vu la dévotion que la figure du Bouddha peut inspirer, il est considéré comme un dieu mais pas comme le Dieu créateur.

cependant le Bouddha en ce qui concernait les vérités métaphysiques n’affirmait ni n’infirmait rien, à la rigueur ce n’était pas son problème, son problème, c’est la souffrance ici et maintenant.

Ca laisse donc le champ libre je pense à la foi.

Personnellement je pratique le zen et j’ai beaucoup de mal à croire en un Dieu personnel, si vous voulez je crois en une voie, le Tao, je crois à un principe supérieur que je ne pourrais nommer ni définir….

Mais finalement n’est ce pas une façon d’arriver à une conception de Dieu ?

Bien sûr cette conception est certainement très différente de celle qu’enseigne le dogme catholique…

Mais je sais une chose, c’est que c’est grâce à la méditation zen que j’ai la sensation de pénétrer (et pouvoir ainsi pratiquer) en profondeur et pas seulement intellectuellement certaines logia du Christ
comme la phrase toute simple :
Aime ton prochain comme ton frère.

 

Mais il est certain que pour arriver à un point d’équilibre entre les 2 visions bouddhistes et chrétiennes, il faut être très souple et non dogmatique. Pas facile mais parfois c’est notre chemin.

 

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans religion, spiritualité, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

32 commentaires pour Bouddhiste et catholique ?

  1. Le lampiste dit :

    Je ne suis pas croyant et connaît peu les religions. Mais il est vrai, même si cela semble utopique et souvent contraire à la nature humaine (du moins par de nombreux exemples) que l’accueil de l’autre dans un esprit d’écoute, de rapprochement avec compassion et humilité semble être un lien commun à beaucoup de religions y compris ces deux la. Bon Week-end à toi.Raph.

  2. G. dit :

    C\’est peut-être une voie pour l\’ouverture à l\’autre, à la tôlérance.Amitiés du matin 😉

  3. La Licorne dit :

    d\’éducation ( très ) catholique , je partique moi aussi depuis plusieurs années le bouddhisme zen , pour mon plus grand bien …la méditation me permets d\’approcher , de toucher la compassion ,l\’humilité , la sérénité et surtout l\’amour du prochain ; pour moi les notions d\’enfer et de paradis ne sont pas à prendre au pied de la lettre , et se rapproche de l\’idée du karma où tu "fabriques" toi-même ton enfer ou ton paradis selon tes actions , dans cette vie .le bouddhisme me semble plus une " affaire personnelle ", presque intime, ( et surtout tellement plus compatissante pour nous les pauvres pécheurs ) que le catholicisme qui aime à se montrer , les grandes cérémonies ,les confessions et pénitences , etc…mais peut-être n\’est-ce là que de mauvais souvenirs pour moi !Sinon , quelque soit la religion , la message est le même à la base : amour & partage ! Chez les uns c\’est pour plaire et/ou ne pas déplaire à " Dieu", chez les autres pour agir " en dieux "que nous sommes par essence au même titre que tout ce qui est vivant . Le problème , selon moi , vient des " dirigeants "des religions monothéistes qui se montrent autoritaristes envers leurs ouailles ,et qui dénaturent le Message , déforment les Ecrits , véhiculent des concepts qui ne ont en aucun cas partie de la Bible, du Coran ou de la Thorah; .Ce qui n\’éxiste pas dans le bouddhisme à ma connaissance , dont l\’enseignement ne varie pas suivants les lamas ou autres moines , ni suivant les époques …On ne cherche pas non plus à t\’inculquer une vérité : c\’est à toi de suivre le Tao et de la découvrir par toi-même…merci de cette petite " réflection matinale"bon week end

  4. Filament dit :

    C\’est au plus intime de chacun que cela se passe (Ou ne se passe pas).J\’ai, mOi aussi, eu besOin de suivre une vOie, celle de la religiOn cathOlique. Parce que c\’était celle de ma famille, que j\’y avais mes repères et que le message de respect, d\’amOur et de tOlérance me parlait infiniment.Depuis je m\’Ouvre à autre chOse, beaucOup de méditatiOn et surtOut une cOmpréhensiOn d\’une autre dimensiOn infiniment plus spirituelle. Je n\’ai plus besOin de mes balises (Ou valises !) cathOliques, pire, par mOments cela m\’encOmbre. Mais cela reste un pOint de repère car pOint de départ.Le fOnd du message reste, l\’AMOUR.Chacun a en sOi du Sacré et chacun l\’exprime à sa façOn.

  5. Soléa dit :

    Pour ma part, je crois, donc je suis croyante… (si si !) Je me suis faite ma propre religion en piquant des petites choses chez les juifs, chez les catho et chez les bouddhistes…Les religions telles qu\’elles sont aujourd\’hui, sont déviées, il y a trop d\’extrêmistes et les textes qui ont fondé les religions sont bien loin d\’être mis en application.D\’ailleurs je n\’ai pas besoin d\’aller à l\’église pour prier… je prie toute seule dans mon coin, parce que ça c\’est une histoire en Dieu et Moi… pas besoin d\’intermédiaire ! Et quelque soit l\’endroit ou le moment… Tiens, un petit passage d\’un livre que j\’aime beaucoup découvert par hasard (???) chez une amie dont la fille s\’appelle Jade… le livre : "Jade et les sacrés mystères de la vie". C\’est une petite fille qui parle de sa relation avec Dieu et de toutes ces choses spirituelles… Elle dit :" A l\’école, la maîtresse n\’arrête pas de me dire : "Jade, si tu veux, tu peux…" […] et bien je vais vous dire, la maîtrese elle se goure complètement ! […] Elle se trompe parce que l\’importance dans la vie, ce n\’est pas la volonté, c\’est l\’abandon… […] à la volonté divine. C\’est simple : plutôt que de compter sur ma petite volonté personnelle, je m\’en remets à la volonté de Dieu. Je me suis aperçue qu\’il faisait les choses beaucoup mieux que moi Dieu. C\’est un as, vous savez ! Seulement, il n\’aime pas les tire-au-flanc, alors il faut lui donenr un coup de main, il faut y croire. Vous avez remarqué ? Dans y croire, il y a le mot croire. L\’important c\’est d\’avoir la foi. C\’est pour ça que la maîtresse, elle ferait mieux de dire : "Si tu crois, tu peux". Là ce serai un vrai conseil. Pour tout la vie." Moi je suis comme Jade… je crois… donc je peux toujours… et quelque soit notre religion, l\’important, comme elle dit, c\’est de croire… de croire qu\’IL est là quand on a besoin de lui pour nous aider. Pour moi, ça a toujours marché. Belle journée à toi…Bises !

  6. Sayuri dit :

    Pour ma part je suis croyante et catholique, la philosophie Bouddhiste m\’aide à avancer et à comprendre aussi ce que dans la religion, je ne trouve pas, ce serait trop difficile à expliquer en quelques lignes. Mais je suis assez d\’accord avec Soléa, sur le fait qu\’il faut laisser Dieu se mêler de notre vie, nous sommes en partis "acteurs" de notre vie, mais quand Dieu s\’en mêle ça peut faire des merveilles (expérience personnelle vécue).Certain diront comme St Thomas qu\’il faut voir pour croire, moi j\’ajouterais il faut vivre certaines expériences pour croire, ce que j\’ai fait. Je ne vais pas à la messe tous les dimanches, je ne suis pas la petite Chrétienne parfaite, par contre j\’aime écouter et parler les personnes qui parlent de leur foi. Ils nous apprennent énormément, sans le savoir.JB tous nous dit que : "tu as la sensation de pénétrer (et pouvoir pratiquer) en profondeur pas seulement intellectuellement."Tu peux aussi avoir cette sensation dans la religion Chrétienne, par la louange, pratiquée avec des groupes de prières, je pourrais même ajouter que tu peux presque sentir-toucher, la force qui découle de ces manifestations.C\’est une expérience unique, mais pour moi les religions ne sont pas incompatibes, mais complémentaire l\’une à l\’autre. Et oui Soléa je suis de nouveau d\’accord avec toi, la prière telle qu\’elle soit peut se pratiquer n\’importe ou.Très belle journée ensoleillée à toi, et passe un agréable week-end. Bisous

  7. tsat dit :

    je pense qu\’il ne faut pas être partager avec d\’autres religions car ça nous mènerait à la confusion au fond de nous.Une seule suffit pour être confiant en soi à 100%.bise et à bientôt!

  8. agamede dit :

    Le Bouddhisme n\’est pas une religion, mais une philosophie. Partant de ce constat son observance n\’est pas opposable à une religion, elle n\’est pas non plus un instrument d\’interprétation de cette religion et ne peut être en aucun cas un complément aux fondements de cette religion.Le bouddhisme peut tout à fait être considéré au même titre que les ordres religieux (cisterciens, trappistes pour le catholicisme ou chiite, sunnite pour l\’islam, shintô etc) comme un principe mental et morale de l\’application des dogmes de cette religion.

  9. Anne Mary dit :

    tu as raison mon Raph l\’écoute est dans toutes les religions !!!!!!!!et c\’est le drame que nous vivons aujourd"hui !!!!!!pas d\’ecoute pas de lien !!!!!!! bises alors écoutons l\’autre !!!!!!!!!! il est interressant avec juste un sourire une parole !!!!surtout pas de discours!!!!!!!!!!

  10. Sandrine dit :

    ce que je reproche a certain parents, c est le faite qu ils sont dèja encrer dans une certaines religions et ils font de nous en quelques sortes les succeseurs de telle ou telle religion, un peu les apotres de la bonne paroles a renouveler pour que certains dieux continue d exister dans le coeur des gens.Le problème c est qu ils arrive un moment ou la personne qui a ete elever dans une certaine religion se met a douter de se qu on lui a inculquer sans lui demander son avis.Après la personne ne sait plus ou elle en est, il ce peut qu elle soit attirer par d autres religions.Mais elle a peur car on lui a toujours dit que dieu etait (le maitre ) et que sa colère pouvait etre fatale.Elle a peur de trahir une religion pour se reconvertir dans une autre religion.Alors pour ne pas avoir a choisir, (comme si elle aimait deux personnes en meme temps) elle prèfère fermer tous les livrs, ne plus allèr a a l eglise et ne pas avoir a choisir car choisir l un serait trahir l autre.Bisous jean batispte

  11. DIANE dit :

    Le Bouddhisme est surtout philosophie , conduite de vie , recherche spirituelle de l\’homme face à sa présence dans le monde , les religions ont toutes été créé à l\’origine pour tenter de répondre aux mystères de l\’univers , pour canaliser les peurs de l\’homme , puis furent pour la plupart détournées de leur sens prmier pour en faire des puissances manipulées par les "religieux".Pour ce qui est de ta question posée , je dirai que oui car le Bouddha est un sage , un messager , tout comme Jésus ou Mahomet , alors dans ce cas une similitude voir une même consonance les réunit !Vaste sujet ! Bises Jean-Bathiste ! que douce soit ta journée !

  12. joe ailes dit :

    je ne connais rien aux religions, je n\’en pratique aucune, je pratique l\’amour des gens, des animaux, de la nature et de tout ce qui m\’entoure, j\’essaye de donner du bonheur aux personnes qui croisent ma route, et je prends ce qu\’on me donne de bon en retour! c\’est ma philosophie, ma religion et elle en vaut bien une autre, sans mépris aucun!

  13. Jean-Baptiste dit :

    Beaucoup de réactions très intéressantes (en plus du changement de photo de Joe très joli ;)), je ne vais pas pouvoir réagir à toutes.Un seul commentaire : Certains d\’entre vous et c\’est aussi mon cas (en partie euh) et comme beaucoup en occident considèrent le bouddhisme ou le taoïsme uniquement comme une philosophie. Il faut savoir qu\’en Asie, le bouddhisme ou le taoïsme comme je l\’ai constaté en Chine est vécu comme une religion. On trouve de grands et beaux temples avec de grandes statues (différents figures du Bouddha, Bouddha du futur rondouillard, Bouddha de la compassion souvent représenté par une femme, pour le Taoïsme, ce sera des statues de l\’empereur jaune par exemple). Et qui dit Temple dit gens qui font brûler de l\’encens et font des prières… alors vous voyez ce sont des drôles de philosophies, je ne pense pas qu\’on ait dédié un temple à Descartes et qu\’on fasse brûler de l\’encens devant sa statue en le priant de donner la solution de mon devoir de math ;-).

  14. stephanie dit :

    Je découvre ce billet , dont je me sens très proche . En effet, je suis catholique et me sens très proche des principes bouddhistes . C\’est à dire , je suis d\’éducation chrétienne mais depuis mon plus jeune age, je m\’intéresse à tout ce qui touche à l\’Asie . Puis en grandissant, je me suis intéressée aux principes bouddhistes, je ne suis pas allée dans le détail mais dans ce qui me semble essentiel: tout n\’est qu\’illusion et perception . Je vis, j\’essaye de vivre, j\’apprends à vivre grace au silence et à la méditation, de vivre dans l\’instant . Et avoir toujours dans l\’esprit que rien n\’est constant sauf le changement . Tout les rituels , ensuite ont la même fonction pour moi aux autres pratiques . Ces rituels nous aident à nous poser et nous donnent ces fameux symboles avec lesquels le monde tourne : les symboles .Les temples, les gestes à faire, l\’encens ou le cierge …. des symboles …. C\’est l\’action de l\’esprit qui est Dieu ou foi ou … le mot que vous souhaiter . Pour moi , ce sera énergie spirituelle . Bonne semaine Jean-Baptiste .

  15. Fee d'Hiver dit :

    Je rejoins un peu Stéphanie sur ce billet.Personnellement, je ne pense pas que la foi ou la croyance en un divin, grand architecte,flux énergétique ou peu importe son nom, soit fonction de l\’appartenance à l\’un ou l\’autre des dogmes. Notre nécessité et notre besoin de "faire partie", d\’ "appartenir à quelque chose de plus grand qui nous dépasse" est la plupart du temps non soumis à des rites, des usages ou des formules magiques. Les religions ont un but férédateur de communion entre les êtres sociaux pas spécialement de communion avec le divin… La plupart des personnes qui ont vécu des expériences mystiques intenses les ont vécues seules et sans témoin… Et quand elles ont voulu le partager elles ont été mises au ban de la société ou jugées hérétiques… Je pense que la foi est juste une conversation privée, personnelle et intimiste entre le croyant et le cru. Il est des vérités qui échappent à notre entendement et à notre perception, des vérités sur lesquelles nous mettons des normes afin de nous rassurer et de pouvoir les rendre humainement palpables et acceptaobles. Le jour où l\’on se retrouve confronté à la Grace divine, je pense que cela se passe de tout mot de toute réflexion, un peu comme quand on tombe en état amoureux.

  16. Chuck dit :

    Bon je ne m’y connait que tres peu au boudhisme seulement si de mon point de vue (materialiste et athee radical) Les deux religions ou ecole de pensee distinguent un dualisme entre l’ame et le corp, les deux privilegient l’ame au corp (Logique ascetique dans le genre : se laisser crever de faim pour atteindre un experience mystique, c’est plutot bien vu lorsqu’il ne s’agit pas de s’infliger quelques tortures)… Les deux en tant que systeme de gouvernement tendent vers un systemen feodal, il suffit de voir les « offrandes » en nourriture comme en feuilles d’or pour les statues par un peuple qui creve de faim… Les deux Eglises (ou ecole de pensee) jouissent d’un statut de martyr qui les victimise aux yeux de l’opinion, et les rende encore plutot sympathique (c’est vite dit) alors que l’eglise catholique est vite devenue persecutrice plutot que persecutee, et les moines boudhistes sri lankais – pour d’autres raisons certes – prennent une voix assez similaires… Bref Detrompe-moi si besoin… Mais cela suffit pour moi… Ce la ne correspond en rien a ma maniere de voir les choses… Etre Catho signifie theoriquement adherer a leur systeme de pensée… Donc tu peux etre bouddhiste sympathisant catho… Mais probablement Catholique et boudhiste a la fois….. Enfin bon au moins il y a encore quelques moines en belgique qui font encore de la tres bonne bierre… C’est toujours ca…

  17. Jean-Baptiste dit :

    Non le bouddha n\’infirme ni n\’affirme l\’existence de l\’âme. Et l\’éveil dans le bouddhisme passe par la méditation qui repose sur la concentration sur la posture physique et la respiration. En fait il est très facile d\’être bouddhiste et matérialiste et athée radical 😉 (je réponds rapidement)

  18. CherchantLaVérité dit :

    Bonjour Jean-Baptiste, comment penser la notion d\’"âme" en rapport avec le concept de nirvana, de samsâra, de karma…? Cf. Quatre Nobles Vérités et concept de coproduction conditionnéeIl est très facile d\’être "bouddhiste et matérialiste et athée radical", pardon 🙂 ?"Beaucoup en occident considèrent le bouddhisme ou le taoïsme uniquement comme une philosophie. Il faut savoir qu\’en Asie, le bouddhisme ou le taoïsme comme je l\’ai constaté en Chine est vécu comme une religion." Pas besoin de partir aussi loin, (Confucianisme, Bouddhisme, Taoïsme sont différents mais se sont en partie mélangés en Chine, je te renverrai à lecture de l\’"Histoire de la pensée chinoise" de Anne Cheng) la foi il me semble existe bel et bien dans le bouddhisme, j\’en ai bien peur, j\’essaierai de redonner prochainement le terme exact en sanscrit, qui après une longue étude sémantique il y a quelques années à démontrée que le mot utilisé signifiait exactement le mot foi (étude faite via les langues indo-européennes). D’ailleurs, sans même, penser ce terme précisément, ne te semble t’il pas qu’il y est besoin dans ta pratique en tant que bouddhiste de croire tout du moins en l’éveil ?A chuck Youfarly , la dualité âme-corps n\’existe pas véritablement dans le Bouddhisme, voir notamment le Soutra du Cœur.A La Licorne de Provence, "le bouddhisme à ma connaissance, dont l\’enseignement ne varie pas suivants les lamas ou autres moines, ni suivant les époques …", ne parle t\’on pas d\’écoles, de courants bouddhistes ?Il y a bien des différences mais l\’on peut trouver un noyau commun, prenons ensemble ne serait-ce que le cas du Tibet avec ces 4 principales écoles du "Vajrayana", l\’enseignement et les méthodes de pratique ne sont pas tout à fait les mêmes selon ces dernières, certaines auront une pratique forte par exemple de la récitation de mantras, de lectures répétés maintes et maintes fois de textes, quand d’autres par exemple privilégieront de longs débats philosophiques. Le bouddhisme au fur et à mesure des contextes des pays dans lesquels il s\’est implanté s\’est en partie modifié, l\’Inde et la Chine notamment ont de grands et riches parcours philosophiques.Autres exemple, le Bouddha n\’est pas considéré de la même manière selon les pays, pour être assez rapide dans la catégorisation, en Asie du Sud-est c\’est plutôt un "sage", dans d\’autres pays on considère par exemple qu\’il avait atteint l\’éveil avant sa dernière renaissance, qu\’il était un "dieu".J\’espère que l\’on aura l\’occasion de discuter plus longuement de tout cela.Jean-Baptiste, je pense qu\’au fur et à mesure des mois et, bien évidemment, selon l\’intérêt que tu porteras à l\’étude, à la méditation, tu observeras qu\’il y a des différences fondamentales sur la question par exemple de la "nature humaine" entre le Bouddhisme et le Christianisme. Savoir en tenir lieu et les considérer n\’est pas forcément souhaiter qu\’il n\’y ait de rencontres, de dialogues interreligieux, ce qui est d\’ailleurs très souvent fait par des pratiquants, des "représentants" de ces deux religions, et pas seulement de ces deux là.Autre précision qu’en au terme religion : en fait tout dépend de la définition que tu lui donne, selon que tu inclues ou non par exemple, la croyance en un Dieu… si tu te bases juste sur l\’idée de foi, tu seras en mesure, comme dit précédemment, de pouvoir considérer le Bouddhisme comme une religion.Tout en sachant ne pas détenir la vérité, je souhaiterais préciser qu\’il me semble que vous soyez confrontés à l\’une des problématiques principales que l\’on peut avoir lorsqu\’on est occidental avec le Bouddhisme, c\’est que ce dernier s\’est diffusé notamment en France via également certains courants New age qui ont trahit véritablement le sens de la pratique, la conception d’une multiplicité de phénomènes, de mots… en choisissant dans les religions uniquement ce qui était susceptible de les intéresser et en fondant parfois leur principes sur des préconceptions, préjugés erronés, sur le Bouddhisme.Tout chemin n\’est pas fait que de plaisirs, malheureusement la contrainte et notamment l\’étude intellectuelle, la philosophie… ont parfois été mis de côté soit par paresse intellectuelle, soit par envie œcuménique (ce qui n\’est pas forcément mauvais en soi), soit également parce que les névroses sont fortes.Bref le seul conseil que je pourrais donner c\’est de toujours essayer dans ton étude, ta pratique, ta vie… de ne pas coller des caractéristiques, des notions – avec tout ce qu\’elles présupposent, sous-entendent, induisent – propres aux philosophies occidentales dans des courants nés dans un autre contexte et avec probablement, une vision, une pensée différente.Enfin, pour citer une des traductions d’un des propos du Bouddha :« O moines et hommes sages,Tout comme le bijoutier testerait son or,En le faisant chauffer, en le taillant, et en le polissant,Ainsi vous devez examiner le sens de mes paroles,Et non les accepter uniquement par respect pour moi. »

  19. Jean-Baptiste dit :

    Hé bien Cyrille quand tu viens, ce n\’est pas pour rien ;-).Je vais te répondre peut être parfois de façon abrupte mais c\’est parce que je n\’ai pas forcément le temps de mettre les formes, en tous cas sache que je te remercie beaucoup pour ce long commentaire qui approfondit.Tout d\’abord il faut dire que je pratique la méditation zen depuis plus de 15 ans, ça veut dire que je n\’étudie pas seulement la doctrine mais que le coeur de ma pratique est la méditation assise. Qui est le coeur du bouddhisme Zen, méditation assise qui était celle du bouddha. J\’ai pratiqué un an dans le dojo zen à Rennes et j\’ai été confirmé dans ma compréhension au dojo de Paris. Je ne dis pas ça comme on étale des médailles mais juste pour te dire que j\’ai une vision intérieure de ce qu\’est le bouddhisme et non seulement extérieure comme toute intellectuel pourrait l\’avoir en se contentant d\’étudier les concepts.Venons en à tes remarques :1) "Bonjour Jean-Baptiste, comment penser la notion d\’"âme" en rapport avec le concept de nirvana, de samsâra, de karma…? Cf. Quatre Nobles Vérités et concept de coproduction conditionnée" D\’abord il faut bien comprendre et le Bouddha le dit assez souvent : n\’accepte rien que tu n\’aies expérimenté par toi-même…. Qui a fait l\’expérience de son âme ?j\’ai eu une expérience qui pourrait me faire penser que l\’âme existe mais même avec cette expérience particulière, je ne peux l\’affirmer…. De plus je pense que notre but dans notre spiritualité n\’est pas d\’édifier un système philosophique cohérent…. mais bien si c\’est le cas et si la question se pose de trouver des ponts ici entre spiritualité chrétienne et bouddhisme. Si sincérement des personnes arrivent à se nourrir de ces deux spiritualités en toute bonne "foi" je dirais, je trouve ça très bien ! En spiritualité et moins qu\’ailleurs il n\’y a de réponse unique, elle est avant tout individuelle.Plus précisément sur la partie concept de ta question : si on définit l\’âme comme principe éternel et en voie d\’évolution vers l\’éveil, je ne vois pas ce qui m\’empêche de le faire cohabiter avec la notion de samsara (roue de la transmigration), tant que l\’âme ne s\’est pas révélée à elle même, qu\’il n\’y a pas éveil, elle transmigre. Pour ce qui est du karma dont on trouve d\’ailleurs une idée similaire dans la bible (on récolte ce que l\’on sème) et dans le taoïsme (les graines de haricots donne des haricots et les graines de pastèques donnent des pastèques, cf le texte taoïste que j\’ai traduit), là non plus je ne vois pas d\’obstacle, on peut très bien imaginer qu\’on ait une âme et qu\’on crée un karma au fur et à mesure de nos actions. Je te dis ça même en temps je dois t\’avouer pour moi les discussions sur les concepts sont intéressantes mais pour moi là n\’est pas l\’essentiel. D\’autant que si il peut être assez simple d\’expérimenter la notion de karma, pour ce qui est du nirvana ou du samsara, ça commence à devenir difficile dans mon humble condition de chercheur ;).

  20. Jean-Baptiste dit :

    Suite par rapport à ton commentaire :2) "Il est très facile d\’être "buddhiste et matérialiste et athée radical", pardon 🙂 ?" Oui je le pense sincérement beaucoup de bouddhistes sont athées. C\’est normal il n\’y a pas besoin de croire dans un Dieu créateur pour être bouddhiste, je le répète, ce n\’est pas la problématique du Bouddha. Et dans le bouddhisme il n\’y a pas de dualité donc il me semble qu\’un matérialiste radical comme se définit Chucky, ça peut très bien lui convenir !3)"Beaucoup en occident considèrent le bouddhisme ou le taoïsme uniquement comme une philosophie. Il faut savoir qu\’en Asie, le bouddhisme ou le taoïsme comme je l\’ai constaté en Chine est vécu comme une religion." Pas besoin de partir aussi loin, (Confucianisme, Bouddhisme, Taoïsme sont différents mais se sont en partie mélangés en Chine, je te renverrai à lecture de l\’"Histoire de la pensée chinoise" de Anne Cheng) la foi il me semble existe bel et bien dans le bouddhisme, j\’en ai bien peur,"Mais tu ne m\’apprends rien je pratique le T\’chan (chinois), ou Zen en japonais, je sais (et quand je dis savoir, c\’est une connaissance, une expérience expérimentée par la méditation) que le T\’chan est un synchrétisme entre Taoïsme et bouddhisme. J\’en ai même discuté avec un shifu (maître) en Chine."la foi il me semble existe bel et bien dans le bouddhisme, j\’en ai bien peur"Bien sûr que la foi existe dans le bouddhisme et pourquoi en avoir peur ? La foi dans l\’esprit du Bouddha notamment…. il y a un texte que j\’aime beaucoup qui s\’appelle le Shin Jin Mei : "Shin Jin MeïPoême de l\’esprit non-duelMaître Sosan[bouddhisme Tch\’an]Pénétrer la Voie n\’est pas difficile.Mais il ne faut ni amour ni haine, ni choix ni rejet.Il suffit qu\’il n\’y ait ni amour ni haine,Pour que la compréhension apparaisse, spontanément claire,Comme la lumière du jour dans une caverne.S\’il se crée dans l\’espritUne singularité aussi infime qu\’une poussière, aussitôt,Une distance illimitée sépare le ciel et la terre.Si nous réalisons l\’Unité ici et maintenant,Les idées de juste et de faux ne doivent plus pénétrer notre Esprit.Ne cherchez pas la vérité,Seulement, n\’ayez pas de préférences (attraction/répulsion).Ne demeurez pas dans les deux préjugés (désir et peur),Ne recherchez pas le dualisme.S\’il nous reste un tant soit peu de notion de juste et de faux,Notre esprit sombre dans la confusion.Le deux dépend de l\’un,Ne vous attachez pas à l\’un.Dans la Loi Naturelle, pas de différenciation,Mais l\’homme crée lui-même des oppositions.Dans notre conscience, la lutte entre le juste et le fauxdébouche sur la maladie de l\’esprit.Le gain, la perte, le juste, le faux,Je vous en prie, abandonnez-les.La Conscience Cosmique Originelle est insaisissable.Nous ne pouvons comprendre que les choses différenciées.Dans le monde cosmique de la réalité telle qu\’elle est,Il n\’y a ni ego ni autres différences. Si vous voulez réaliser le un,Cela n\’est possible que dans le non-deux.Comme cela est non-deux,Toutes les choses sont identiques, semblables,Tolérant les contradictions.Si nous ne pouvons pénétrer à la source des choses,notre Esprit s\’épuisera en vain.Si l\’esprit n\’analyse pas,Toutes les existences du cosmos sont une.Si nous regardons toutes les existences avec équanimité, Nous retournons à notre nature originelle. Si nous considérons l\’unité, Rien ne peut être comparé. La Voie est ronde, en paix, large comme le vaste cosmos, Parfaite ; sans la moindre notion de saisie ou de rejet. En vérité parce que nous voulons saisir ou rejeter Nous ne sommes pas libres. Le sage n\’est pas lié à l\’action, L\’homme fou aime et s\’attache lui-même à l\’action. Ne courez pas après les phénomènes ; Ne demeurez pas dans la vacuité. Si notre esprit demeure tranquille, il s\’évanouit spontanément … Si nous demeurons aux deux extrémités (de la dualité), Comment pouvons-nous comprendre l\’un ? Si l\’on ne se concentre pas sur l\’originel, Les mérites des deux extrémités seront perdus. Si nous nous identifions seulement à une existence, Nous somme limités par cette seule existence. Si nous suivons le Vide, Nous devenons alors le Vide. Même si nos paroles sont justes; Même si nos pensées sont exactes; Cela n\’est pas conforme à la vérité. (parce qu\’elle demeure non manifestée) L\’abandon du langage et de la pensée Nous mènera au-delà de tout lieu. Si l\’on ne peut abandonner le langage et la pensée, Comment réaliser la Voie ? Si nous retournons à la racine originelle, Nous touchons l\’essence. Si nous suivons les reflets, Nous perdons l\’originel. Si le sujet ne se manifeste pas, Les phénomènes seront sans erreur. Pas d\’erreur, pas d\’objet, pas d\’objet, pas de sujet. Le sujet s\’évanouit en suivant l\’objet, L\’objet sombre en suivant le sujet. L\’objet peut être réalisé en tant que véritable objet Par la dépendance avec le sujet, Le sujet peut être réalisé en tant que véritable sujet Par la dépendance avec l\’objet. Si vous désirez comprendre le sujet et l\’objet, Finalement vous devez réaliser que les deux sont vides. Un vide identique à l\’un et à l\’autre inclut tous les phénomènes. Ne discriminez pas entre le subtil et le grossier, Il n\’y a aucun parti à prendre. La substance de la Grande Voie est généreuse, Elle n\’est ni difficile ni facile. Les intellectuels tombent dans le doute. Dans notre corps, il n\’y a aucun lieu où aller et demeurer. Si notre corps réalise profondément l\’unité, Nous pouvons couper instantanément toutes les relations. Si nous désirons prendre le suprême véhicule, Nous ne devons pas haïr les perceptions sensorielles. Si nous ne haïssons pas les perceptions sensorielles, Nous pouvons atteindre l\’état de Bouddha. Se servir de l\’esprit avec l\’esprit, Est-ce grande confusion ou harmonie ? L\’esprit aliéné est sujet à l\’exaltation ou la torpeur. Dans la conscience de l\’unité, L\’exaltation et la torpeur n\’existent pas …Nous voulons trop réfléchir à l\’aspect dualiste du monde. Comme un rêve, un fantôme, une fleur de vacuité, Ainsi est notre vie. Pourquoi devrions-nous souffrir Pour saisir cette illusion ? Si nos yeux ne dorment pas, Tous nos rêves s\’évanouissent. Le deux étant impossible, L\’un l\’est également. Finalement, en dernier lieu, Il n\’y a ni règle ni régulation. Si l\’esprit coïncide avec l\’esprit, Le conditionnement des actions passées s\’évanouit. Le doute n\’existant pas, Les passions disparaissent complètement, Et soudain apparaît la foi. Tous les éléments étant impermanents, Il n\’y a aucune trace dans la mémoire. Illuminer sa propre intériorité par la lumière du vide Ne nécessite pas l\’usage de la puissance de l\’esprit. Les sages, l\’humanité toute entière Vont vers l\’enseignement de la Source Originelle. Un moment de conscience devient dix mille années. Ni existence ni non-existence, Partout devant nos yeux. Le minimum est identique au maximum, Nous devons effacer les frontières des différents lieux. L\’infiniment grand est égal à l\’infiniment petit, Nous ne pouvons voir les limites de l\’espace. L\’existence elle-même n\’est plus distincte de l\’essence. L\’essence elle-même n\’est plus distincte de l\’existence. Si c\’est ainsi, Vous n\’avez rien à protéger. Le un lui-même est toutes choses, Toutes choses elles-mêmes sont un. Si c\’est ainsi, Est-il nécessaire de réfléchir sur l\’Infini ? L\’esprit de foi est non-deux, Non-deux est l\’esprit de foi. Finalement, les mots seront brisées, Et passé, présent, futur ne seront plus limités … Si nous exprimons l\’unité librement, nous sommes naturels. Si nous faisons confiance à la nature, Nous pouvons être en harmonie avec la Voie."Je vous laisse méditer sur ce poème et je reviendrai pour la suite des remarques.

  21. CherchantLaVérité dit :

    Salut Jean-Baptiste, je viens de lire tes messages, je n\’ai pas le temps d\’y répondre de suite; j\’essaierai de le faire dans les prochains jours.En avoir peur est juste de un automatisme, une expression en bout de phrase pour mieux faire passer l\’idée, il ne faut pas prendre au premier degré, désolé.On va quand même essayer de taper deux trois trucs; pas grand chose à dire sur le premier message, ton discours est logique, je suis d\’accord avec toi; enfin je n\’ai pas les mêmes expériences que toi; quant à la notion d\’âme et de son expérimentation, je n\’ai pas encore une expérience véritablement de ce genre.Pour le deuxième message, je suis d\’accord avec ta réponse sur l\’athéisme… je n\’ai pas lu Chucky ou examiné son propos, je ne suis donc pas en mesure de m\’exprimer sur ce sujet.Pour le T\’chan, c\’est le courant que je connais le moins au sein du bouddhisme.Magnifique poème, merci beaucoup pour ta réponse.Il y a des choses dont j\’aimerais bien discuter en plus de cela, c\’est comment vivre en France en tant que bouddhiste, pour faire simple :)J\’aimerais bien discuter plus longuement par la suite de tout cela, par msn un soir ou par téléphone; je te filerai mes coordonnées.

  22. CherchantLaVérité dit :

    P.S.: une fois les fêtes de fin d\’année passées 🙂

  23. JiPi dit :

    Ce n\’est pas dieu qui sépare le bouddhisme et le catholissisme, mais d\’autre points essentiels qui sont le fondement de chacune des religions.Deux exemples:La souffrance élevée en dogme dans le catho. au point de faire des martyrs, tandis que le boud. est un remède permanent à la souffrance.La résurrection dans le catho, l\’extinction dans le boud.Dans le catho on peut absoudre des péchés, dans le boud. chaque être est responsable de ses actes (Karma)

  24. Jean-Baptiste dit :

    Pour Cyrille, ok je répondrai à tes questions mais si tu habites Paris, le plus simpleserait de se prendre un verre :-).

  25. Sasha dit :

    Je crois également en un "principe Supérieur"… Je l\’appelle "la Lumière" ou la "Présence" parce que je l\’ai vue lors d\’une expérience de NDE… Et je ne trouve pas incompatible de vivre avec un "Dieu" que l\’on nomme comme on le conçoit, et la philosophie bouddhiste, bien au contraire… Les chrétiens ont déformé la religion en en faisant un dogme, en faisant de Dieu une sorte de père fouettard… je n\’y crois pas une seconde. Dieu est Amour, et rien que cela…Bien amicalement à toi…

  26. Jean-Baptiste dit :

    Les NDE… ce serait très intéressantd\’en discuter plus longuement mais c\’est un sujet très intime… Certaisns scientifiques disent ça peut correspondre à une énorme libération d\’endorphine (hormones du plaisir) un pu comme un trip avec une drogue.Cependant ça n\’explique pas tout, pourquoi certaines personnes en étant dans le coma profond, les yeux fermés sont capabables de préciser quelles personnes sont venues les voir, ce qu\’elles ont dit et comment elles éaient habillées…. c\’est troublant.Une fois j\’avais discuté avec une femme policier qui avait vécu ce genre d\’expérience, j\’en ai tiré un poème (la rune de vie) lisible sur ce blog….merci Sasha, oui Amour…..

  27. Bonjour,
    Je suis étudiante en master 1 de sociologie. Mon sujet de mémoire porte sur les catholiques qui pratiquement le zen, ou bien le bouddhisme. Je me pose la question de savoir si les croyants catholiques pratiquent réellement le bouddhisme ou bien seulement une particularité de cette religion comme le zen. Je me permets de laisser ce message sur ce blog car pour mener à bien ce mémoire, j’ai besoin de quelques personnes de croyance catholique et ayant un rapport particulier au bouddhisme pour répondre à quelques unes de mes questions. Elles me seront d’une grande aide et cela me permettra d’avancer dans ma recherche. J’espère de tout cœur que certains d’entre vous accepteront de me répondre. Merci beaucoup.

    • Coucou la fleur de cerisier,

      Je connais une amie qui pourrait répondre à ton questionnement, elle est catholique mais s’intéresse de très près au bouddhisme. Si tu veux, je te mets en contact. Personnellement je pratique le Zen mais même si je suis sensible au message des évangiles, je ne suis pas catholique. En tous cas une étudiante comme toi, il y a quelques années m’avait interrogé sur mon parcours qui m’avait amené au bouddhisme.
      Amicalement.

    • danyel dit :

      je fut catholique
      je suis devenu disons pas forcement bouddhiste mais plus tourné vers la pratique non graduelle qui en fait est une non pratique (ni pratique ni non pratique)
      j’ai eu la chance inouie d’etre à coté d’un Rimpoché lors de son decès pour enfin comprendre qu’il n’y a rien à comprendre
      quand on lit l’evangile selon thomas il y a beaucoup de logion qui rejoignent le bouddhisme
      ma compagne est bouddhiste croyante comme la plupart des bouddhistes
      desormais je ne suis plus ni bouddhiste ni catholique
      ni ceci , ni cela
      mais cela

  28. Lucie dit :

    Merci pour ce beau texte très inspirant…

    Par ailleurs, il me semble ces deux façons de faire confiance à l’Amour ne sont pas si irréconciliables !

    Enfin, permettez-moi d’apporter une petite précision… Juste un petit détail : il n’est écrit nulle part que Jésus a dit « Aime ton prochain comme ton frère. » Il a plutôt enseigné « d’aimer son prochain comme soi-même ». Il a aussi dit « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

    Merci, bonne route !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s