La noire galère et histoire de licorne

Bonjour à tous fidèles lecteurs ou simples mortels égarés sur ce blog (comme dirait Cerise Verte ;)),
J’ai participé une nouvelle fois au concours de poésie organisé par Moi-même enfin Irène (non je ne m’appelle pas Irène !).
Bref tout ça est un peu confus mais les habitué(e)s me comprendront et j’ai gagné un prix d’excellence (ça me rappelle ma mère qui me disait qu’au collège avant il recevait des prix d’excellence, dommage que l’usage se soit perdu) sur le thème de la saison préférée.
J’ai écrit sur celle de l’hiver car je la trouve bien trop dépréciée, quel serait le goût d’un printemps sans un bien rude hiver ?  (et puis aussi ça correspondait curieusement à ce que je voulais écrire dans ma nouvelle en construction).
pour accompagner en musique, si ça vous dit, une chanson que j’aime bien
Voici le poème :
La noire galère 

Hiver dans lequel je me perds,
Froide terre.
Les arbres se dénudent,
J’écoute les oiseaux se taire.
La vie erre,
Plus près du mystère.
Cycle solaire
De l’homme de pierre.
Descente aux enfers.
L’Homme baisse les bras.
Enfin,
S’étouffe toute faim.
Renaissance en devenir
Phénix de mon essence.
Dépouillé de ses vêtements
Qui l’éloigne du firmament,
Sur la noire galère.
Subtile comme l’air,
Vieillesse,
Derrière ta rudesse,
Se cache la maîtresse
Du cycle solaire
Enflammée et altière.
Hiver tu me rapproches
De la vérité entière.
Oiseau de feu tu rentres sous terre.
L’homme de pierre,
Meurt et se dépouille,
De ses vêtements,
Qui l’éloigne du firmament.
Noces féroces,
de mon âme nue jusqu’à l’os,
Avec l’univers.
Pas d’effroi en hiver,
Je navigue sur la noire galère,
les yeux fixés sur le rivage
Sans âge,
Retrouver le paradis originel.

Et en récompense voici une très jolie créa avec mon animal fétiche…. la Licorne. Curieuse coïncidence puisque je n’avais pas communiqué avec les responsables des créas, en tous cas ça me touche, en plus avec la couleur hivernale, c’est parfait.
Voici la créa :
Par ailleurs voici un texte que j’avais écrit sur la licorne, un texte plutôt printanier mais il en existe aussi une version hivernale et qui appartient à un chapitre que j’ai écrit, « Le monde des Elonirtes« :
(…) Il entra dans la forêt qui bruissait de l’agitation des être sauvages et discrets qui l’habitaient. Sa démarche semblait survoler la terre… une licorne l’observait, un peu fascinée, ce qui est le comble pour un être féerique. il atteignit une cascade qui plongeait dans une petite mare. Un sourire sur le visage, il s’accroupit, prit de l’eau dans ses mains et se la projeta sur le visage et le torse.
Puis il se releva.
La licorne lui faisait face de l’autre côté de la mare. il lui sourit, un certain magnétisme devait émaner de sa personne, elle bondit au-dessus de la mare. Un peu rétive, elle le toucha de sa corne, au milieu de la poitrine, comme si elle voulait s’assurer de sa réalité, comme un aveugle aurait fait en touchant un visage. Seffour ne bougea pas. Il avança la main et lui caressa le dessus de la tête. 

La licorne frémit et se transforma en femme. Elle était nue devant lui, belle de candeur et de pudeur, Seffour lui prit les mains et l’entraîna doucement vers un saule pleureur qui longeait la marre.
Ils s’allongèrent sans sentir la fraicheur matinale, doucement ils s’embrassèrent. Des primevères, des jonquilles et des lys, gagnées par leur énergie sexuelle fleurissaient autour de leur couple enlacé, ils se serrèrent l’un contre l’autre.
Ses seins caressaient le torse de l’Elonirte, c’était une danse de gestes, de mouvements d’amour, leurs corps s’entremêlaient dans une harmonie dont on n’aurait pu distinguer un début et une fin… La bruine (…)

Pour lire la suite c’est ici (téléchargement et lecture gratuits ), « le monde des Elonirtes »  : http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre26469.html#page_0
J’en avais écrit une première version hivernale, je résiste pas au plaisir de vous la faire lire, ça s’appelait « Songe d’une nuit d’hiver » :

L’Elonirte avançait dans le paysage blanc de neige. Il était torse nu.

Il faisait nuit et devant lui se profilait une forêt mystérieuse. La pleine lune brillait et faisait scintiller la neige. On voyait les volutes sortir de la bouche du beau jeune homme.

Il entra dans la forêt silencieuse et inanimée en apparence. Autour de lui des êtres mystérieux s’agitaient.

il prit un sentier, il ne grelottait pas, curieusement, et sa démarche semblait survoler la terre… une licorne l’observait, un peu fascinée, ce qui est le comble pour un être féerique. il atteignit une cascade qui plongeait dans une petite mare. Un sourire sur le visage, il s’accroupit, prit de l’eau dans ses mains et se la projeta sur le visage et le torse. puis il se releva.

La licorne lui faisait face de l’autre côté de la marre. il lui sourit, un certain magnétisme devait émaner de sa personne, elle bondit au-dessus de la mare. Un peu rétive, elle le toucha de sa corne, au milieu de la poitrine, comme si elle voulait s’assurer de sa réalité, comme un aveugle aurait fait en touchant un visage. L’Elonirte ne bougea pas. Puis il avança la main et lui caressa le dessus de la tête.

La licorne frémit et se transforma en femme. Elle était nue devant lui, belle de candeur et de pudeur, il lui prit les mains et l’entraîna doucement vers un saule pleureur qui longeait la marre.

Ils s’allongèrent doucement et lentement en se tenant la main, sur la neige, sans sentir le froid, doucement ils s’embrassèrent, la neige commençait à fondre au niveau de leur tête, ils se serrèrent l’un contre l’autre.

Ses seins caressaient son torse, une danse de gestes, de mouvements d’amour, leurs corps s’entremêlaient dans une harmonie dont on n’aurait pu distinguer un début et une fin… la neige fondait tout autour d’eux et bientôt le paysage de lunaire, devient comme un petit paradis avec un arc en ciel.

Le soleil les trouva allongés, la main dans la main.

Les oiseaux chantaient, leur front étaient paisibles.

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans fantasy, In Libro Veritas, Livres, nouvelle, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour La noire galère et histoire de licorne

  1. Sayuri dit :

    Tu mérite amplement cette récompense Jean-Baptiste, j\’avais longtemps hésiter avec la poème de ClaudeM qui me parlait et trouvais très beau, mais que dire devant tant de talents présent sur ce concours. Et puis on es libre d\’aimer plusieurs poèmes après tout.J\’avais entendu parler du prix d\’excellence par certains membres de ma famille, aujourd\’hui il n\’est plus attribué qu\’à des "métiers d\’arts" me semble t-il.En tout cas la création est vraiment très belle et tu méritais vraiment d\’être récompensé, et tu as mes félicitations, car composer un poème complet sur un même thème je ne pense pas en être capable….Je vais relire encore une fois les chapitres qui composent cette nouvelle que j\’adore…. mais j\’avais cru en survolant ce billet que c\’était un extrait du prochain chapitre….. 😦 Gros bisous et bonne fête de Pâque.

  2. tsat dit :

    c\’est très pure il y a beaucoup de sagesse dans tes textes tu nous redonnes goût au contact de la nature, des animaux et de l\’homme.J\’aime ta façon de voir les choses.Encore mes félicitations pour ton travail tu le mérites tant.joyeuses pâques!bise et à bientôt!

  3. °Soumeya° dit :

    Félicitations l\’écrivain ! Et félicitations aussi à l\’artiste !

  4. Marion dit :

    J\’aime beaucoup ton poème, les deux vers "Noces féroces, / de mon âme nue jusqu\’à l\’os", je les adore.J\’en profite pour te souhaiter joyeuse Pâques!

  5. Jean-Baptiste dit :

    Van\’ < le 6ième chapitre est bientôt prêt, j\’ai bien "travaillé" hier. Heureuse ? ^^Tsat< j\’aime ce que tu vois dans mes écrits, bises :-)Soumeya < merci ! "Ecrivain"…. (long silence méditatif) …. si tu me considères ainsi, cela me réjouit !Marion < moi aussi, j\’aime ces deux vers plus particulièrement…c\’est vrai, parfois quand j\’écris, j\’ai le doute…. est ce que c\’est pas trop facile…. mais en fait il faut écrire fluide, sans trop se poser de questions, comme je le sens et au moins c\’est le reflet de ce que je suis… si on commence à écrire en se demandant " là j\’écris comme l\’idée qu\’on se fait de ce que doit être de la haute littérature ou je ne sais quoi", on se perd. Bon j\’espère que tu comprends ce que je veux dire ^^.Bises à toi

  6. Sayuri dit :

    Super contente je vais enfin pouvoir connaitre la suite….mais là je me vais commencer à compter les jours avant que tu me dise le jour de la publication….Mais je saurais patienter….Gros bisous

  7. joe ailes dit :

    superbe poème hivernal, je suis bien contente de voir arriver un printemps un peu timide chez moi!!!!!! c\’est une renaissance à chaque fois, je me sens comme la nature qui se réveille!ta nouvele érotique me fait frissonner….. lol! superbe morceau de musique, j\’apprécie beaucoup, le tout! bonne journée jean-baptiste bisous

  8. ... dit :

    quel grand talentmerci pour ce partage Poéte

  9. Jean-Baptiste dit :

    Joe, tu frissonnes ? hmmm alors il faut insister, c\’est le printemps ^^. Bisous.Merci Indrana, tu sais que j\’aime beaucoup aussi tes peintures. C\’est ça qu\’il y a de bien avec les blogs, c\’est qu\’on peut découvrir des artistes, et tout un tas de sensibilités différentes… même si parfois je suis étonné 🙂

  10. L'AUBSYDIUM dit :

    Coeur et Talent sont aujourd\’hui couronnés de laurierLA NOIRE GALERE de Jean Batiste . . . L\’a remporté ! Bravo l\’Artiste !!! AMICALEMENT . . . AUBSY

  11. Jazzy dit :

    Bravo pour ce prix d\’excellence Jean Baptiste . L\’hiver est rarement chanté et tu le fais avec beaucoup de talent . Pour moi c\’est une saison d\’attente, la longueur des nuits me plonge dans un besoin de luminosité intense et c\’est avec beaucoup de joie que j\’accueille le printemps .Quant à ta nouvelle et dame licorne, je reste très attachée à la version printanière , le saule pleureur étant le premier arbre à verdir. Bonne journée à toi Bisous

  12. Jean-Baptiste dit :

    Aubsy, tu sais l\’important c\’est de participer, mais c\’est agréable de recevoir de jolis créas en échange, en tous cas merci pour tes encouragements :-)Oui Jazzy, moi aussi suis en attente de la luminosité mais cette année, je trouve que j\’ai réussi à mieux l\’endurer, à être plus philosopheJe ne savais pas que le saule pleureur était le premier à verdir, intéressant !

  13. DAM' dit :

    bravo…..moi qui n\’m pas l\’hiver , ton poème a radoucit mon effroi ou mon nez froid….ééé..!!…jolis textes mais je préfère les chevaux aux licornes……..tu crois qu\’il y en a un qui va se transformer en prince charmant ?..euh amant….ééé..!!félicitation pour ton prix , mérité car pas simple de s"attaquer à l\’hiver..!penserai à toi qd je dirais bjr à madame " tour Eiffel "……..fais pô de bise ozourdui..! ze garde mes crobes…..

  14. Babel dit :

    le minimalisme et la rudesse de l\’hiver sont parfaitement exprimés dans ton poème.. une saison sans artifice, et qui invite au voyage intérieur !mais pour ma part, j\’ai tout de même une préférence pour les nuances de l\’automne ou du printemps..bises

  15. Jocelyne dit :

    C\’est vraiment …. Très beau …ça touche et alors on a juste envie de savourer sans trop de motsMerci pour ce beau moment d\’émotionGros Bisous

  16. Jean-Baptiste dit :

    ahh oui p\’tit chamallo, un merveilleux spectacle t\’attend !Merci Babel, minimalisme et rudesse, oui c\’est ça :-)Lynette, content que ça t\’ait touchée 🙂

  17. moi dit :

    tres beau et bravo

  18. L'Azuréenne dit :

    C\’est vraiment très joli tout ça… quel talent ! Oh la la, faut absolument que j\’aille lire ce chapitre, toujours pas eu le temps, c\’est pas bien Sandrine, pas bien…. mais je vais le faire ! J\’en ai très envie en plus, j\’adore ton histoire !Belle après-m à toi !Des bisous !

  19. s dit :

    Texte hivernal sublimissime … j\’aime l\’hiver … c\’est ma saison préférée … !!! … C\’est un pur bonheur que de te lire …Magnifique journée …Ton amie …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s