De l’origine des inégalités… l’homme originel (1)

Chèr(e)s ami(e)s, je vous avais promis du lourd… hé bien je continue  avec ce commentaire de l’oeuvre de Rousseau « Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes ».

Je respecte la logique de développement des idées mais à l’instar de la pensée de Rousseau, il oscillera continuellement entre 2 pôles opposés, la société et l’état de nature, l’homme dit civilisé et l’homme « naturel ». Je ferai une seule remarque méthodologique : Rousseau prétend décrire un état hypothétique de l’homme naturel et pourtant il s’inspire sans cesse des travaux de Buffon, naturaliste du XVIIIe.

I L’homme originel

Rousseau pose comme hypothèse, à l’instar du physicien, un état initial, ici un état idyllique de l’homme « originel » (terme que je préfère à naturel, car l’idée renvoie plus à une abstraction) : l’homme vit en unité et harmonie avec la nature. Cet homme est heureux en vivant seul et en satisfaisant ses besoins de la manière la plus frustre. Ainsi par exemple, après avoir procréé, l’homme ne reconnaît pas son enfant, donc il ne l’éduque pas et s’en va, sans plus. « le besoin satisfait, les deux sexes ne se reconnaissaient plus, et l’enfant même n’était plus rien à la mère sitôt qu’il pouvait se passer d’elle. » Ceci souligne l’extrême indépendance et irresponsabilité de l’homme, autrement dit son entière liberté. Cela rappelle aussi que Rousseau a abandonné tous ses enfants.

L’homme originel ne dispose pas encore de la raison, il est très proche de l’animalité, et n’a pas de langage. Pour ainsi dire, il vaque nu à ses occupations et n’a pas encore de notions de bien et du mal (puisqu’il fréquente peu ses congénères) et n’a que peu de passions. Il y a là un parallèle évident avec la genèse. Rousseau est très marqué par la culture judeo-chrétienne, le christianisme, protestantisme ou catholicisme.

L’homme originel possède à la base deux bonnes passions : l’amour de soi et la pitié. L’amour de soi conduit à assurer sa conservation et la pitié à identifier et étendre l’amour de soi aux autres. Cela rappelle l’évangile selon St Mathieu : « fais à autrui ce que tu aimerais qu’autrui te fasse ». On peut dire aussi que ces deux passions ont pour base l’amour de la vie, sans distinction entre moi et ce qui m’environne. Donc toujours présence de cette unité.

La nature humaine possède 2 attributs qui la différencie de l’animalité : la perfectibilité et le libre-arbitre.

Au stade de l’homme originel, il n’y a pas d’inégalité… Pourquoi ? Parce que l’homme à ce stade ne vit pas dans le monde de la comparaison, il vit seul, en quasi-autarcie, ne croisant ses congénères qu’à de rares occasions, bref n’est pas dépendant, car pour Rousseau, c’est la dépendance, celle notamment induite par la division du travail qui rend la nécessaire, la vie en société.

Et c’est dans la société, que l’homme va développer son amour-propre et par là-même va essayer de récolter honneurs et privilèges pour briller aux yeux d’autrui. Petit à petit l’amour-propre recouvre l’amour de soi, l’homme civilisé prend le pas sur l’homme sauvage et l’homme passe du monde de l’unité au monde de la comparaison et de la division. Et ainsi « l’homme ambitieux et lâche » dixit Rousseau, pour satisfaire son amour-propre sera prêt à abandonner sa liberté pour pouvoir grimper les échelons de la hiérarchie sociale, ne se rendant pas compte qu’ainsi il devient esclave. L’homme est d’autant plus libre qu’il n’est pas attaché ni aux honneurs ni à la richesse. Donc pour Rousseau qui dit société dit hiérarchie et qui dit hiérarchie dit inégalité.

(to be continued)

————————————–

Et sinon en lecture et téléchargement gratuits, le commentaire de la main invisible d’Adam Smith :

http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre34981.html#page_1

 

et bon week-end à toutes et tous !

Et une pensée aussi pour le Japon, qui vit un moment dramatique, historique, irréversible :

 

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans Non classé, philo, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour De l’origine des inégalités… l’homme originel (1)

  1. Sayuri Fleur d'Orient dit :

    J’aime beaucoup la vision qu’il à de l’Homme, cela me ramène à la vision de Blaise Pascal et ses fameuses Pensée, ont y retrouve la même vision, certe Rousseau est fortement influencé par la religion Chrétienne, et cela se ressent très bien.
    L’Homme originel réagit à des pulsions de part, mais la bêtise n’est que rarement évoquée chez Rousseau du moins me semble t-il……
    En tout cas très joli billet, très agréable à lire, j’attends avec impatience la suite :)) doux et agréable week-end Jean-Baptiste

    • il faut bien voir que cet homme originel est une abstraction (et ne renvoie donc pas à une vérité historique, anthropologique ou pour tout dire réelle) dont Rousseau se sert pour mettre en lumière le jeu de la société sur le comportement de l’homme…
      Bon week-end à toi, bisous ;-).

  2. antinea dit :

    On voit ce que cela donne les théories du capital-profit égoïste…esclavage, séparation, guerre etc.. quant aux animaux c’est faux : les parents ensemble nourrissent leurs petits et s’en occupent jusqu’à l’indépendance… Les animaux ont aussi des émotions. Il y a eu des articles sur cela : des analyses ont été faite sur les zones du cerveau tant sur l’homme que sur l’animal ( à notre époque nous avons aussi les images) il y a deux zones, une pour les émotions et l’autre pour l’attirance. Je dis émotion pour amour sans pour autant penser rapport sexuel..
    C’est curieux de se comparer à l’animal pour justifier ses actes bêtes, idiots, sots etc…
    L’humain est un sous-doué à refaire les mêmes bêtises.. pour l’unité il faut revoir le sens des valeurs.. bisous ti chat

  3. giselefayet dit :

    Rousseau est le point de départ de beaucoup de réflexion comportementale , l’homme original en effet n’étant pas intégré dans une société ne connait pas la comparaison , à partir du moment où il y a ce renvoi à l’autre , les attitudes hiérarchiques vont pouvoir s’instaurer , la pyramide de Maslov en découlant aussi au niveau des besoins humains .
    Je reviendrai sur ton billet
    Bonne journée
    Bisous

  4. giselefayet dit :

    originel je voulais dire …sourires

  5. Fayet dit :

    Si tu intègres dans les besoins de s’accomplir l’ambition , avec un positionnement par rapport à la société et ce qu’elle te renvoie comme nécessité.

  6. gdm dit :

    A mon avis, ce qui caractérise le mieux une société est le système de Droit qui existe dans la société. Dans nos sociétés actuelles, le respect du droit de propriété et le respect du droit du contrat sont les fondements du Droit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s