3066 Lamia (mon nouveau roman libertin de SF)

Et si nous n’avions plus d’énergies fossiles du tout ? Plus de pétrole, plus d’uranium, plus de charbon ?

Et si nous vivions dans une société matriarcale et non patriarcale comme maintenant ?

Et si des extraterrestres envahissaient la terre et menaçaient son existence ?

Voici un peu les thèmes de mon nouveau roman (interdit aux moins de 18 ans), mais pas seulement.

Présentation :

« 3066 : Lamia, issue de parents inconnus, vit son existence de jeune femme amoureuse dans une société matriarcale issue des ruines de « La guerre ultime » et dans un monde dépourvu d’énergies fossiles. Des extraterrestres aux desseins obscurs ont envahi la terre et menacent son existence même. Notre héroïne est choisie pour remonter le cours du temps et découvrir les secrets de l’énergie universelle que détiendrait Nikola Tesla, savant génial et iconoclaste du début vingtième siècle. Parviendra-t-elle à surmonter tous les obstacles de la quête et reconquérir le cœur de son amoureux ?

« 

Lecture et téléchargement gratuits sur Atramenta pour ce roman-feuilleton en cours d’écriture :

3066 Lamia

Vous l’aurez peut-être deviné, Lamia est une héroïne haute en couleur, un peu libertine selon nos standards du vingtième siècle.

J’insiste, j’ai besoin de toutes vos remarques, que ce soit concernant le titre, la couverture, le contenu, etc.

Vous êtes mes lecteurs tests ^^ (énorme responsabilité, non ?)

Ce roman se situe à la croisée de plusieurs genres, science-fiction, fantasy, érotique et même historique vu qu’une partie de l’action se situe à l’époque de Nikola Tesla. D’ailleurs, c’est aussi un roman d’aventure et d’action à bien y réfléchir, bref.  A coup sûr, vous trouverez peu de romans qui réunissent un tel cocktail que j’espère… pas forcément explosif mais en tous cas réjouissant pour la lectrice et le lecteur.

Je vais revenir sur la définition de ces trois genres que d’aucuns surnomment parfois sous-littérature d’un air snob et satisfait alors que pourtant, il y a de vrais trésors de littérature (1984, le seigneur des Anneaux, Histoire d’O…).

Définition de la science-fiction (source Wikipedia) :

La science-fiction est un genre narratif principalement littéraire et cinématographique structuré par des hypothèses sur ce que pourrait être le futur ou ce qu’aurait pu être le présent voire le passé (planètes éloignées, mondes parallèles, uchronieetc.), en partant des connaissances actuelles (scientifiques, technologiques, ethnologiquesetc.). Elle se distingue du fantastique qui inclut une dimension inexplicable et de la fantasy qui fait souvent intervenir la magie.

fantasy :

La fantasy (issu de l’anglais fantasy : « imagination », à ne pas confondre avec la fantaisie musicale, ou de l’allemand Phantasie) ou fantasie1 est un genre littéraire présentant un ou plusieurs éléments irrationnels qui relèvent généralement d’un aspect mythique et qui sont souvent incarnés par l’irruption ou l’utilisation de la magie.

La fantasy fait partie des littératures de l’imaginaire. Dans la fantasy comme dans le merveilleux, le surnaturel est généralement accepté, voire utilisé pour définir les règles d’un monde imaginaire, et n’est pas nécessairement objet de doute ou de peur. Cela distingue la fantasy du fantastique où le surnaturel fait intrusion dans les règles du monde habituel, et de l’horreur où il suscite peur et angoisse. Par extension à partir du genre littéraire, on parle aussi de fantasy à propos d’illustrations, de bandes dessinées, de films, de jeux, etc.

érotisme (un passage que je trouve intéressant sur l’érotisme grec, source wikipedia) :

L’érotisme grec est empreint d’idéalisme et de passion, et inclut l’homosexualité (masculine : Platon, féminine : Sappho, les deux : Aristophane). Les Grecs inventent le « mythe des sphères », ou mythe de l’androgynie originelle : au début des temps, les êtres humains étaient doubles, homme-homme, femme-femme ou homme-femme5, et l’intervention d’un dieu (Zeus) les a coupés en deux, pour en faire des hommes et des femmes séparées. Depuis, chaque être humain cherche sa moitié perdue depuis l’origine de l’humanité.

L’émergence des philosophies ascétiques (stoïcisme, épicurisme, scepticisme, à l’exception notable du cynisme6) entraînera une dévalorisation de l’érotisme, au motif que la sexualité est contraire à la vertu et à la tempérance du sage[réf. nécessaire].

Aristote, quant à lui, ne théorise presque pas l’amour, mais il met l’accent sur l’amitié7 (valeur également partagée par les écoles de sagesse ascétique8). Il faudra attendre l’élégie romaine pour que la sexualité soit à nouveau célébrée dans la littérature, mais cette fois, sans la passion céleste et l’idéalisation du sentiment amoureux.

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour 3066 Lamia (mon nouveau roman libertin de SF)

  1. Bonsoir cher Ami,
    J’apprécie toujours vos article, car ils touchent un peu de tout les domaines.
    Il faudra bien qu’un jour on se croise 😉
    Vous m’excuserez juste des contretemps, mon travail m’imposant un planning…. changeant !
    Et comme l’ambiance n’est pas à « L’ode à la joie », bref, un bonheur………….

    Amitiés,

    Chevalier de Steingalth

    • Bonjour Chevalier,

      Oui parfois, ici, c’est bRouillon de culture ;-). Je pense que mon roman pourrait vous intéresser ainsi que Fantomette pour certains passages sulfureux. Nous rencontrer, ce sera avec plaisir, mais dépêchez-vous, septembre 2013, je quitte notre trop chère (les coûts du logement sont exorbitants) capitale pour vivre à Metz, si tout se passe bien.
      La scène internationale est pour le moins agitée en ce moment et j’imagine un peu ce que vous vivez quoiqu’en fait il me plairait de vous l’entendre me le dire de vive voix. 😉

      Belle journée à vous

      • Bonsoir cher Ami 🙂

        Je pense que je vous croiserai bien avant le mois de septembre 2013 ! Moments sulfureux dites vous ? Curieux, vous en faites ? Ha ha ! 😉
        Pour ce qui est de la scène internationale, je crois que c’est pour Fantomette 😀 ,
        moi cela serait plus local 🙂

        Je vous souhaite donc vu l’heure, une bonne soirée ou une bonne nuit 😀

        Amitiés,

        Chevalier de Steingalth

  2. Babel dit :

    En ces temps d’Apocalypse annoncée, ce roman tombe à pic ! Le monde de Lamia est si riche d’un point de vue érotico-fantastico-historique.. que je repasserai pour en poursuivre le récit avant l’Apocalyse, c’est promis .. 😉

    • Merci la louve; avec moi il n’y a aucune apocalypse juste un épuisement des ressources en énergie fossiles tout à fait prévisible et inéluctable :-p qui va entraîner des guerres elles-même logiques et enfin une société qui reniera le progrès technologique et un matriarcat pour gouverner avec sagesse tout ça… 🙂 en tous cas, si tu as des commentaires, critiques, fais moi en part !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s