La langue des oiseaux, le faune

Aujourd’hui, je vais vous présenter un de mes poèmes érotiques par un détour : la langue des oiseaux.

langue volatile

Selon Wikipedia :

« La langue des oiseaux, considérée par certains comme une langue secrète, consiste à donner un sens autre à des mots ou à une phrase, soit par un jeu de sonorités, soit par des jeux de mots (verlan, anagrammes, fragments de mots…), soit enfin par le recours à la symbolique des lettres. Autrement dit, la langue des oiseaux est une langue tenant de la cryptographie se fondant sur trois niveaux :

  • La correspondance sonore des mots énoncés avec d’autres non dits permet un rapprochement sémantique qui constitue un codage volontaire, soit pour masquer une information, soit pour amplifier le sens du mot premier.
  • Les jeux de mots utilisés permettent un codage davantage subtil et ésotérique, les mots se reflètent ad libitum : verlan, anagrammes, fragments de mots, etc.
  • La graphie enfin, fondée sur la symbolique mystique des lettres des mots énoncés, peut renvoyer à un codage iconique renforçant le sens des mots, comme dans les hiéroglyphes.

Longtemps langue d’initiés, système de codage occulte lié à l’alchimie et à la poésie hermétique (de Hermès, dieu patron des phénomènes cachés), la langue des oiseaux acquiert une dimension psychologique au XXe siècle, avec les travaux de Carl Gustav Jung ou de Jacques Lacan, qui y voient un codage inconscient permettant d’amplifier le sens des mots et des idées. »

De tout cela, il nous faut retenir que la langue des oiseaux est une langue de jeu, une langue de gaie savoir, une langue de jeu sur les sens qui joue sur les sons, s’adresse au subconscient en dépassant le cadre rationnel de la compréhension. Par ex, il n’est pas rare de voir des hôtels qui s’appellent « Au lion d’or », hé bien, en langue des oiseaux, cela signifie :  « au lit on dort ».

On pourra aussi utiliser les sons pour suggérer des mots ou des images (dans mon poème « Le Faune », un mot est très fortement suggéré grâce au pouvoir des rimes). J’ai écrit un poème qui s’appelle un « Embrasement des sens ». Ça flamboie, non ?

La langue des oiseaux est une langue de troubadours et aussi d’auteurs de grimoires obscurs et incompréhensible : les alchimistes.

La langue des oiseaux est une langue « volatile » 😉 qui ne connaît pas de règles. une langue pleine de pièges, de chausse-trappes et de double-sens.

langue-sensuelle

On peut se dire aussi dans la langue des oiseaux qu’Eros est l’anagramme de rose et observez les pétales d’une rose, est-ce que cela ne vous fait pas penser à quelque chose ?

La poésie en tous cas la mienne utilise très souvent cette langue, ce qui permet de faire passer des messages en filigranes. J’aime aussi utiliser des sons approchant d’autres mots pour titiller le lecteur.

Assez pépié, voici mon poème 😉 :

Le faune

A l’heure où la chouette hulule,

J’ôte mon pull.

Nue dans la nature immacule,

tu m’y accules,

Forer mon imaginaire affabule.

En guise de préambule,

Nos baisers pullulent.

Une douce énergie circule

Entre mes divins monticules.

Je presse mes gourmandes vallées-bulles

Et saisis ton tube Hercule.

Je suce : ton souffle module.

Jouet de ta flûte en noctambule,

Mon serpent d’énergie, tu stimules.

De mon ventre, tu fais une péninsule

où le liquide éclate en petites bulles.

Tes caresses sur ma fine pellicule

au rythme du tambour reins ondulent.

Tu flattes mon opercule,

Lèche ma capsule.

Sur l’aulne de ton pédoncule,

Je recule.

Non point dans ma valvule.

Aux douze coups du pendule,

Ahane la mule.

Je jouis sous ta férule,

Branche maîtresse qui me brûle.

Délicieux moment où tout bascule.

Ô mon faune,

Tu me déflores

Dans un intime conciliabule,

Où s’enfonce ton large tubule.

Ce poème résulte de la collision de deux images croisées sur le net :

nyla-macey-urban-streetCorrigée

Fauna_by_Kaelycea

Vous pouvez retrouver d’autres de mes poèmes érotiques dans mon recueil « Coquine Poésie » (interdit aux moins de 18 ans), ici (lecture et téléchargement gratuits) sur Atramenta :

Coquine poésie

Publicités

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans Atramenta, Non classé, Poésie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour La langue des oiseaux, le faune

  1. Néa dit :

    Ah J.B …! mais le plomb en alchimie représente aussi ce qui est lourd et grossier…vulgaire… pour le meilleur autant le transformer en Or avec un peu de Mercure,, un côté Or du côté Coeur, tu sais un peu plus haut que la ceinture… 😉 tu sais ce que j’en pense.. Big Bisous

  2. Néa dit :

    Les Paon Pan QQ Kiss perdent

  3. Néa dit :

    Retourne à la pêche, il y a eu un premier jet.. il a du tomber ailleurs, dans les indésirables…
    Je reprends Le plomb lourd, sombre, grossier et vulgaire, pesant… doit être trans formé en Or, au niveau du coeur… Ouné peuplueau qué la sainte tur.. 😉 tout sé cé qué j’en pense
    avec un peu de Mère Cure, d’intelligence, de pensée, le coeur relié à la Tête dans tous les sens, où il se trouvent en real Litée

  4. Néa dit :

    céla m’amouse avé le côté Animal Bestial… mi à poils… et la faune éthique.. mi homme mi bête…c’est du mou à Tiéfait… inachevé…

  5. Néa dit :

    Foi de Langue de drôle d’Oiseau tout droit sortie du Bec.. et pas d’aillors

  6. Néa dit :

    J.B ton texte n’est pas assez discret, pas assez langue des oiseaux.. il est très expressif et on comprend de suite. Plus volatil, il n’y aurait pas tant de sons que l’on entend en fin de ligne. Cela devrait être vaporeux, brumeux..légèrement opaque.. l’ensemble devrait être voilé… et tu ne caches pas grand chose… c’est un cri du corps… encore

    • Le cri du soufre ;), bah c’est de la poésie érotique avant tout mais bien je comprends ce que tu veux dire, bisous.

      • Néa dit :

        aha ah ! je sais que tu comprends.. en fait ta poésie en fait tourne avec les sons plus sur la chanson u.. et en queue, en fin.. le côté de la langue des oiseaux donne quelque chose comme le côté mercurien qui parle de tout, qui s’intéresse à tout et à tous les sujets mais ne va pas en profondeur, du moins juste sur une spécialité… tu étudié cela . le côté ado qui ne s’engage pas… qui flirte sans aller trop loin… donc la poésie érotique comme tu dis , ne donne pas dans le ton ..dans l’idée, dans le principe de la langue des oiseaux.
        l’odeur du soufre.. mais même avec ce mot, il y a la passion, la sexualité , la souffrance, la mort, l’enfer, les sous terrains eh ben voilà encore bien loin du ciel et des ti oiseaux… avec le souffle

        C’est tout le contraire. un sujet bien brûlant qui allume comme tu dis. Mais craquer une allumette, un léger frottement cela ne dure pas longtemps…

  7. loralorapa dit :

    J’aime la poésie, les jeux de mots, de syntaxe, les métaphores…
    Très impressionnant. 😉

  8. ah et oui, les femmes savent nous faire rêver, grâce à leurs beaux yeux… mais pas que ;-).

  9. Voilà les mille et une subtilités des affinités, de la séduction, de la passion, du désir… oui de bien beaux sujets d’inspiration pour des textes intenses 🙂 que tu pourras lire où… dans « La lectrice » ! ^^ et en plus écouter…. ah !

  10. Du coup, tu l’as commandé ?
    La version audio vaut vraiment le coup, je pense, la comédienne sait bien faire vivre le texte, j’ai rajouté différents bruitages d’ambiance hmmmmmmmm et puis sur certains titres, de la musique en arrière-plan… ahhhh et puis c’est gratuit, alors pourquoi se priver, je vous le demande, jeune Dame ?:)

    • loralorapa dit :

      Oui, enfin pas tout à fait encore, je rencontre quelques soucis avec Paypal (que je n’ai jamais utilisé encore MDR), mais je vais régler ce problème dans l’après midi XD MDR

      Avant d’écouter en audio, je préfère lire le recueil 🙂

      Je préfère toujours lire avant toute chose. Il en va de même pour les adaptations cinématographiques 🙂 Découvrir les œuvres en premier me séduit davantage 🙂
      Je peux ensuite comparer les deux en me basant sur l’original 🙂
      Une habitude… 🙂 hihi

  11. pour ce qui est des films, je suis comme toi, en plus rien ne remplace l’imaginaire qu’on peut mettre dans une lecture, alors qu’un film finalement nous limite un peu dans les images intérieures… enfin un truc comme ça… Bon se créer un compte paypal, c’est pas trop compliqué, et c’est plus sécurisé, je te fais confiance, tu vas y arriver et au bout la terre euh la lecture promise.

  12. 1junesummer dit :

    Je suis très fière de connaitre un homme aussi cultivé et connaisseur de langues aussi pétillantes… Bizzz June!

  13. haydeelee dit :

    Il me semble ne pas avoir lu cette nouvelle…. oups aurais-je loupée quelque chose comme quoi j’ai bien fait de passer sur ton blog ce matin, encore une nouvelle lecture qui m’attends… pour ce qui est de cette langue « du faune » ou langage des oiseaux, je m’étais aperçue que tu utilisait souvent des doubles sens ou sens cachés à travers les nouvelles précédentes que tu avais écris… et j’en ai lu beaucoup pour ne pas dire presque toutes. Mais je ne connaissait pas le nom de ce langage et je ne savais pas que de grands auteurs l’avaient utilisés (en particulier ceux que tu cites). Je connaissais l’existence d’une écriture dite « alchimique » qui à évoluée sous diverses formes mais il me semble que cette écriture à vu le jour au Moyen-Age ? Tu me corrigera si je me trompes 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s