Chronique de « L’amant de mes rêves » d’Erika Sauw

Petite note : ce titre est le pendant de mon œuvre, érotique elle aussi : « La femme de mes rêves ». Bien sûr, c’est une pure coïncidence. On est faits pour s’entendre Erika Sauw et moi.;-)

AmantErikaSauwPrésentation :
Jeune femme célibataire, Célia doit emménager dans une petite ville, loin de sa famille, pour occuper son premier emploi. Elle rencontre deux charmants hommes qui lui offrent leurs services, quoique de manière fort intéressée. Si elle repousse d’abord Christophe, le commercial de son entreprise, elle cède très vite à Fabrice, l’un de ses voisins. De quoi joindre l’utile à l’agréable : au montage de son buffet, s’ajoute une mémorable partie de sexe. Mais au grand désarroi de Célia, Fabrice s’avère vite plus insaisissable que prévu, alors que de brûlants rêves érotiques commencent à agiter ses nuits…

Une nouvelle fois, Erika Sauw mêle habilement l’érotisme à une petite dose de fantastique et d’humour.

Mon avis :
Cette œuvre m’a été envoyé en Service Presse, et je remercie l’éditeur Artalys.
J’ai lu avec plaisir ce récit bien enlevé, l’argument fantastique utilisé de façon légère est un prétexte pour enfiler des scènes érotiques bien écrites. Les dialogues sont bien vus, le premier en particulier quand la narratrice rembarre Christophe vaut son pesant de cacahuètes.:)
J’ai apprécié l’alternance entre les rêves et la réalité.
Je regrette un peu que l’héroïne n’ait pas pas conclu avec Djamila.;)
Plusieurs fantasmes trouvent ici leur réalisation l’amour au bureau, sur une table basse, le fantasme de la soumise et de la « salope »…
Toujours écrit sans vulgarité.
Idéal donc quand on cherche un texte léger, un poil humoristique et très « spicy ».

Vous pouvez dénicher cette lecture fort agréable ici :
L’amant de mes rêves

PS : C’est l’occasion pour mes passant(e)s de contempler des fesses d’homme sur mon blog, c’est une première.;)

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans chronique, e-book, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s