« L’impossible retour » ou comment boucler la boucle avec ma jeunesse

Je vous présente ma dernière publication : « L’impossible retour »

ImpRetour

Accroche :
« Romance érotique gay de Science-Fiction, interdite aux moins de 18 ans.
À bord du vaisseau Mulnyon, le général Grian aidé de son jeune capitaine Irke, file à travers l’espace accomplir une mission essentielle pour l’avenir de l’humanité. Les dangers affrontés ne rendent leur amour et leurs étreintes que plus brûlants. « 

Vous pouvez le télécharger ici :
L’impossible retour

Déjà 3 commentaires 5 étoiles sur Amazon🙂 :
« Une courte nouvelle qui laisse beaucoup de place à l’imagination.
Que dire sans spoiler totalement le récit ? Ne passez pas votre chemin, tout simplement ^^. Euh sauf si vous n’aimez pas les romances érotiques gays, bien sur. Personnellement, il ne m’a pas fallu longtemps pour me décider à me lancer au travers de la porte. (Vous comprendrez en lisant😉 )
Par contre pour ceux qui s’attendent à beaucoup d’érotisme, vous risquez d’être déçu… C’est court !!!😉

Belle lecture à vous, la mienne l’a été ! « 

« Un texte poignant. Des sentiments d’éternité côtoient ceux de la fin imminente. Jaime ce côté où la fin est aussi synonyme d’espoir et porte ouverte. ….. peut être. …… On se trouve transporté dans un contexte d’errance. La reconquête des origines est aussi abnégation « 

« Se lit facilement et rapidement, pas du tout choquant, mon premier érotique Gay
On est vite pris dans l’histoire on en attend plus c’est trop court!
N’hésitez plus foncé, passez au travers de la porte🙂 « 

En fait ce texte est une sorte de clin d’oeil à un roman qui m’avait beaucoup marqué dans la jeunesse : « Messier51 ou l’impossible retour » de Christian Grenier.  Le lecteur sagace remarquera la coïncidence avec mon nom d’auteur.;)
Messier51 est le nom d’une des galaxies cataloguées par l’astronome Charles Messier. Ce livre de Science-Fiction qui a marqué mon imaginaire m’accompagne toujours dans ma bibliothèque. Je vous montre quelques photos que j’ai prises ce matin.

Quand on est jeune et donc pas encore blasé :p, je pense que la sensibilité de notre imaginaire est à son pic, les images, l’odeur du livre, l’histoire sont susceptibles de nous marquer profondément en une sorte de parfum qu’une fois adulte nous rechercherons et ne retrouverons jamais. En tous cas, c’est mon cas. Peut-être est-ce le fait aussi d’être auteur qui m’enlève cette part de naïveté d’un lecteur qui dévore simplement une histoire qu’on lui raconte. Bref. Pourtant en tant qu’auteur mon but est justement de transmettre ce qui m’a fait vibrer quand j’étais jeune même si la plupart de mes publications sont destinées à un public adulte.:)

Voici la présentation du livre :
« Cent mille ans. Une erreur de cent mille ans. Les savants isoriens n’avaient fait qu’une erreur, mais elle était terrible.     Quel immense désarroi sera celui d’Irsis l’isorien et quelle incrédulité chez ses amis terriens, lorsque de retour sur Isor, sans vie, ils apprendront l’incroyable nouvelle.

Peut-être existait-il pourtant un rapport entre l’étrange pierre découverte par Julien et Raoul dans le désert d’Amazonie et l’arrivée mystérieuse en pleine nuit, sur la côte normande, d’Irsis et de son spationef ? »

Et donc pour moi, cette nouvelle que j’ai écrite et qui s’est créée un peu par hasard, par une suite naturelle de circonstances, bizarrement m’a ramené à cette lecture de jeunesse. Le subconscient empreinte des couloirs temporels connus de lui seul qui fera émerger en un certain moment une création comme un fruit mûr, comme un retour à notre origine, à notre enfance, à notre jeunesse.
C’est pourquoi je suis particulièrement content d’être à l’heure où je vous parle 5ième de la catégorie Science-Fiction d’Amazon (sans parler de la 16ième place dans catégorie romans érotiques).

A propos Jean-Baptiste Messier

écriture, méditer dans la nuit fraîche sous un pin de la montagne Wu Tang, ceinture noire karate , bouddhisme, rosicrucien, alchimie, nouvelles, taoïsme, zen, astrologie, poésie, la Chine, et une pincée de sensualité ! psychologie, cours par correspondance, pfffiouh la liste s'allonge ! ah science-fiction aussi et puis taï chi !! Qi Qong... voyage, voyage :-)
Cet article, publié dans e-book, hyperespace :-), Non classé, nouvelle, Voyages, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « L’impossible retour » ou comment boucler la boucle avec ma jeunesse

  1. Maintenant je sais enfin d’où vient ce nom d’auteur😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s